Les Pirates Des Caraïbes


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 En mer: le chant des canons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tanos Delm



Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Argent: 463 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: En mer: le chant des canons   Mer 18 Fév - 0:17

Deux navires se livraient bataille au large de l'île, une flûte d'un coté et un galion de l'autre. Le vent d'Est ce trouvait là, à combattre un ennemi plus puissant mais moins rapide que lui. Le capitaine avait ordonné le combat, mais il le regrettait déjà car, même si les pirates combatteraient avec bravoure, les espagnols risquaient tout de même de l'emporter. Le navire trounait autour du galion pour lui infliger du dommage à l'avant et l'arrière, évitant les contacts trop longs avec la coque bardée de canons de son adversaire. Le tonnerre résonnait dans la tempête, mais il n'était responsable que de la moitié du bruit. L'autre moitié venait des cris, des explosions, des morceaux de coque volant en éclat, et du rugissement des armes des des navires pour qui la bataille s'intensifiait. De leur coté, les pirates possédant des armes à feu se débrouillaient pour faire disparaître l'équipage adverse, les cannoniers s'activaient sous la coque et tous les autres réparaient les nombreux trous dans le bateau, qui ne devait pas couler. Les espagnols, quand à eux, essayaient de suivre le mouvement de l'autre navire et faisaient chanter leur canons dans l'espoir de finir par faire céder leurs défenses. Les vagues submergeaient le bastingage des deux navires, le vent combattait les hommes se déplaçant sur le pont, et le tonnerre libérait sa force qui aurait menacé les bateaux sans l'île. Les éléments se déchainaient tous contre les hommes combattants pour leur vie, et plusieurs déjà avaient été dévorés par la mer.

Le capitaine Tanos hurlait des ordres tout en s'accrochant à la barre. Du haut de la superstructure arrière, il semblait dominer tous les hommes du navires, et la colère froide qui brillait dans ses yeux aurait terrassée l'homme le plus courageux. À ses cotés se tenait son second, qui semblait s'être métamorphosé, passant du matelot chauve à l'air sévère au furieux combattant armé jusqu'aux dents qui descendait avec une précision mortelle les espagnols. Le maître d'équipag, ses cheveux gris volant au gré du vent, était armé d'une espingole qu'il chargeait avec de la mitraille à canon, pour ensuite faire des dégats monstrueux dans le navire ennemi. Soudain, le cri du matelot s'accrochant au nid de pie retentit.

Ils passent à l'abordage! Des guardias armés de sabres et quelques hommes avec mousquet et baïonnette!

Montrez-leur la différence entre des soldats espagnols et des pirates des caraïbes! Qu'ils gouttent à notre acier!

_________________
Cette guerre ce gagnera dans le sang de l'Angleterre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Sparrow
Seigneur Pirate de la Mer des Caraïbes


Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 31/01/2008

Feuille de personnage
Argent: 245 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Mer 18 Fév - 14:31

Jack était parti de Tortuga avec ses nouveaux matelots et il comptait bien retrouver Aloha sur l' île mystérieuse qui cachait un secret dont lui même ne connaissait pas l' existence! Et il ne supportait pas de ne pas connaître l' existence d' un trésor... Le voyage continuait chaque jour sans escale, la cale était assez pleine et l' île où ils se rendaient avait assez de ressources pour la remplir une nouvelle fois, Jack avait repéré les nombreux arbres fruitiers. Bref, ils allaient maintenant aborder l' ouragan qui était toujours la comme il l' avait prédit.

Gibbs! Nous retournons dans l' Ouragan! Ne t' en fait pas nous passerons sans encombres! Et j' espere que nos deux nouveaux matelots porteront chance!

- Moi aussi Capitaine...

Ils pénetraient maintenant dans l' ouragan! Les vagues s' élevaient et les éclairs criaient. C' était une symphonie de l' océan qui se deversaient sur le pont du navire. Mais le capitaine lui tenait tête, du haut de la superstructure il guidait le navire, enveloppé dans son long manteau, une main sur la barre et une avec son compas. La symphonie s' intensifiait et tout les matelots étaient sur le pont. Même les deux nouvelles femmes. Puis l' ouragan se calma un peu et on put y voir un peut mieu et se reposer. Mais une autre symphonie résonna, c' était le chant des canons. Une navire où deux se battaient plus loins et Jack Sparrow pensait bien qu' Aloha se trouvait sur un des deux. Quand au deuxième navire, il se doutait de son origine, il l' avait déja vu, un galion espagnol de taille moyenne. Puis soudain, on put voir ce qui se passait. Un navire d' origine inconnu tournait autour du navire hispanique tout en le canonant. Mais les deux navires se rapprochaient dangeureusement. Puis soudain le navire espagnol lança l' abordage. Jack Sparrow donna l' ordre d' agir. Gibbs réagit au car de tour et le navire s' approcha de la bataille par l' autre flanc du navire. Tout les hommes furent placés aux canons pour tirer deux salves histoire d' amocher le navire hispanique. Ensuite ils passeraient à l' abordage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-rpg.forum-actif.net
Le Conteur
Admin


Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Mer 18 Fév - 14:48

La bataille chantait aux abords de l' île mystérieuse. Le navire espagnol du Capitaine Ramirez tentait de se jeter sur le Vent d' Est qui lui tournait autour pour l' abîmer un maximum. Le capitaine sentit la feinte et décida de lancer l' abordage. Tout ses hommes se jetérent sur le navire ennemi en utilisant les cordes des mâts ainsi que quelques échelles sur la poupe et la proue du navire. Les marins passèrent en premier, puis vinrent les fusiliers beaucoup plus entraînés. Le capitaine resta sur sa superstructure criant les ordres:

Vamos!!! Allez y!! attaquez!! Renvoyez ses maudits piiiirates!!! Exterminez les et nous rentrerons au camp victorieux!!!

Puis soudain il vit le Barnacle arriver et il paniqua, il était prit entre deux flancs et son navire était bien trop petit pour tenir. Il décida tout de même de garder des hommes sur le pont. La bataille serait rude pour lui et ses hommes. Il fallait en plus jouer des coudes pour grimper jusqu' au haut du Vent d' Est.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elia Douglas
Bon marin


Nombre de messages : 22
Age : 22
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Argent: 50 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Mer 18 Fév - 15:15

Tout semblait bien se passer pour le moment. Pour le moment bien entendu... car l'agitation ne tarda pas à se faire entendre. Sur le pont, Elia tourna lentement la tête vers ce qui apparemment, n'était autre qu'un ouragan. Pour ne rien cacher, c'était la première fois qu'elle était confrontée à ce genre de problème. Jusqu'à maintenant, même si elle était déjà montée sur divers navires, jamais hô grand jamais la pirate n'aurait pensé tomber sur quelque chose d'aussi... grand et violent?! Le regard planté droit devant elle, Elia attendait les ordres de son nouveau capitaine. Soudain, son regard dévia et elle se demanda où pouvait bien être passer celle qui avait été embauchée à bord du même navire. Les femmes... Gibbs devait réellement penser que les nouvelles personnes qui constituaient l'équipage. Bientôt, les yeux de la jeune pirate s'ouvrirent grands. Un navire. Des bruits de canons. Il y avait un affrontement! Un abordage devait être pratiqué! Malgré le fait qu'elle donnait mine de garder son sang froid, Elia se demandait comment la suite allait se dérouler. Qu'allait-il se passer s'ils fonçaient droit vers les... attaquants? Sans attendre de se faire crier dessus, la demoiselle écouta les ordres du capitaine et se mit en action. Si elle voulait survivre et donner une chance à tout le monde, il fallait qu'elle s'active et pas qu'elle reste au milieu, accoudée au pont! Heureusement que ses vêtements n'étaient plus trop féminins... car ça aurait été légèrement fâcheux pour tous les gestes qu'elle devait faire maintenant. Allez Eli, du courage, il ne faut pas que tu sois déstabilisée à cause de... deux navire! Un fin sourire vint se loger au creux de ses lèvres. Au fond de son coeur, la donzelle savait qu'elle pouvait faire bien plus que ce que la plupart des pirates pensaient d'elle en la regardant. Cependant, tuer n'est pas l'une de ses occupations favorites! Saisissant son épée, Elia s'apprêtait à entrer en action à n'importe quel moment. Ces soldats n'iraient pas très loin avec un équipage aussi... aussi... abondant? Le temps était venu. Ou du moins, l'abordage n'allait plus tarder. Finalement, peut-être était-elle en train de porter la poisse à tous ces valeureux pirates qui ne demandaient qu'à détruire le navire hispanique? Voyant la réaction du Capitaine, elle se décida à aller le voir, peut-être arriverait-il à éclairer sa lanterne...
Elia:"Capitaine... Saviez-vous que nous tomberions sur ces deux navires? Quels sont vos ordres pour la suite des opérations?"
Sa voix se faisait sereine et d'un calme olympien. Sa question pourtant, lui paraissait à elle même assez idiote. Quel pirate aurait fait exprés de tomber sur un navire espagnol?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Jeu 19 Fév - 1:23

[ Un petit RP ou Aloha n'est pas présente physiquement! Vous allez comprendre....]

Alors que le Faux Black Pearl, le Vent d'Est combattait l'ennemi quelque chose d'étrange se produisait. On avait l'impression d'entendre un long murmure venant tout droit de l'île. Soufflée par le vent jusqu'à la bataille. D'ou venait cela? De l'île ça oui mais de où et comment? Que disait ces murmures, souffrance, peine, haine. Effectivement Gibbs avait raison d'avoir la chair de poule en voyant cette île a l'allure paisible mais qui en réalité ne l'était pas du tout. En 24 h, tout ce qui c’était passé. Le temps ne semble pas compter sur cette île, une ancienne grande île qui s’est retrouvé a une taille plus petite que l’origine. Les murmures se faisaient encore entendre, certain homme se demandait s’ils étaient foux à entendre des voix. Elles se faisaient plus sombre, c’était toujours la même voix qui disait sans cesse :

-Anger ... Hate ... suffering ....

La voix était possédée par le Diable comme disait Gibbs, la voix ne parlait pas tout le temps de temps à autre. Transporter par les vents au loin, il s’en passait des choses étrange là-bas…Puis la voix changeait et disait ceci :

-The world will change .... it will be a new face ... The time has come ....

Toujours sur le même ton, dans la voix ont pouvait sentir beaucoup de souffrance. Puis a un moment donné dans le ciel on avait l’impression de voir une tête portant un casque regarder et se retirer. Puis bien longtemps après on entendait dans le murmure une chanson :

Je me suis rendu compte que je ne peux jamais gagner
Des fois j'ai l'impression d'avoir échoué
À l'intérieur où je commence mon esprit se moque de moi

Dis moi pourquoi je suis coupable
Ne sommes-nous pas supposés être pareils
C'est pourquoi je ne pourrai jamais dompter
Cette chose qui brûle en moi

Je suis le seul à choisir mon chemin
Je suis celui qui ne pouvait pas durer
Je sens la vie m'est enlevée
Je sens que la colère est entrain de me changer

Des fois je ne peux jamais dire
Si j'ai quelque chose qui reste
C'est pourquoi je suis accablé de douleur
Pour que cette malédiction me quitte

Dis moi pourquoi je suis coupable
Ne sommes-nous pas supposés être pareils
C'est pourquoi je ne pourrai jamais dompter
Cette chose qui brûle en moi

[Refrain]

Trahi
Je me sens si dément
J'ai vraiment essayé
J’attend mon heure
J’attend mon heure
J’attend mon heure
J’attend mon heure

[Refrain]

Oh Dieu, la colère est en train de me changer
Oh Dieu, la colère est en train de me changer


Puis soudainement on voyait une énorme explosion du côté hispanique de l'île...Ce n'est que le début....
Revenir en haut Aller en bas
Tanos Delm



Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Argent: 463 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Jeu 19 Fév - 16:56

Tanos vit apparaître le Barnacle, mais il n'eu pas le temps de se réjouir. Un espagnol téméraire armé d'un sabre monta sur le superstructure arrière, puis s'attaqua au pirate devant lui. Celui-ci lacha la barre pour éviter le coup, puis s'y accrocha de nouveau. Il ne pouvait pas laisser le navire à la dérive, mais pas non plus tenir la barre en tous temps avec ce parasite dans les pattes. Il se baissa pour éviter le coup suivant, puis se releva et frappa son adversaire du poing. L'espagnol évita le coup, mais un second le frappa en pleine tête. Débalancé, il fut ensuite touché par la botte du féroce capitaine, et enfin par un coup de coude dans le ventre. Avant qu'il ne puisse esquisser un mouvement, le pirate le heurta de son épaule, le faisant reculer. Le marin s'accrocha à la barrière de la superstructure, et lacha un glapissement de terreur lorsque le capitaine lui sauta dessus, un éclair de colère dans les yeux. Il enfonça sa griffe dans le coup du malheureux. Celui-ci lacha une sorte de plainte distordante, comme un gargouillement, et s'effondra. Le capitaine se releva et s'empara de nouveau de la barre.

Le navire espagnol essayait de remonter son flanc pour avoir une meilleure cible. Il fallait à tous prix éviter cela, car le galion avait une bien plus grande puissance de feu que celle modeste du navire pirate. Le Barnacle, lui, était largement plus puissant que le galion, mais il ne pourrait pas faire de tirs sérieux tant et aussi longtemps que le navire espagnol présenterait sa superstructure arrière. Or, il ne pouvait pas atteindre la coque babord sans risquer de se faire tirer dessus par des boulets ramés, et de perdre son mât. Le navire de Jack Sparrow allait bientôt avoir besoin de passer à l'abordage... Tout comme celui de Tanos. Le capitaine, prenant avec lui ses meilleurs hommes et délégant la barre à un autre, saisit une corde à grapin et fonça vers le galion...

_________________
Cette guerre ce gagnera dans le sang de l'Angleterre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Sparrow
Seigneur Pirate de la Mer des Caraïbes


Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 31/01/2008

Feuille de personnage
Argent: 245 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Ven 20 Fév - 1:52

Capitaine... Saviez-vous que nous tomberions sur ces deux navires? Quels sont vos ordres pour la suite des opérations?

Jack Sparrow était en pleine manoeuvre, et il n' aimait pas être dérangé. De plus, la question n' était pas la bonne et c' était bien un de ses nouveaux matelots qui se présentait à lui au lieu de se mettre au travail. Jack n' apprécia pas la question et il se permit de ne pas vraiment répondre, ce qui l' arrangeait car il savait que la réponse déplairait à l' ensemble des nouveaux membres, car les autres avaient déja vu le galion!

Ici marin, on peut tomber sur n' importe quoi! Ce sont les Caraïbes! Les ordres??? Faites tirer les canons, je veux qu' ils chantent tout autant que de l' autre côté de ce galion!!! Allez va donner les ordres! Gibbs est occupé avec la voilure!! Je te fais confiance! Donne l' ordre de tirer et vite!!! Je veux que ce navire ne ressemble plus à rien!

Jack Sparrow déplaçea alors son navire le plus proche possible du galion ennemi en esperant que l' autre navire était bien allié! Les canons se mirent alors à résonner et Jack Sparrow acquiesa un large sourire de bonne humeur! Presque aucuns hommes n' était sur le pont du navire ennemi. Tous tentaient de répliquer avec les canons ou alors de se jeter sur le navire peut être allié! Le navire était maintenant bien placé et Jack donna la barre à Cotton! Il prit alors une corde et se jeta sur la superstructure espagnol, il attérit en plein milieu, au dessus de la barre du navire face à son amiral, 5 guardias le protegeait alors.

Hé bien amiral! Décidez vous de vous rendre au grand Capitaine Jack Sparrow???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-rpg.forum-actif.net
Tanos Delm



Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Argent: 463 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Ven 20 Fév - 3:00

Tanos atterit le premier sur le pont, puis ce fut au tour de quatre de ses hommes (tous équipés de sabres). Il se mirent en ligne face aux espagnols. Les homme qui se tenaient devant eux avaient tous les armes pointées vers l'avant, près au corps à corps. Les fusiliers n'avaient plus (heureusement) de balles, et ils se préparaient à foncer sur les pirates. Ceux-ci exprimaient de la colère, et pas de la peur. C'était maintenant que tout allait se jouer. Plusieurs marins revinrent sur le pont en hâte en voyant que les pirates se lançaient à l'abordage. Ils étaient nombreux. Mais avec Tanos étaient les meilleurs épéïstes de son navire, et le capitaine lui même avait quatre balles dans ses pistolets. Une fois qu'il aurait tiré, il pourrait en venir aux poings, où il était aussi redoutable ainsi que s'il avait eu une épée. Pendant un moment, le silence fut presque total, puis, voyant que les espagnols allaient passer à l'attaque, le capitaine s'Adressa à Jack, qui se tenait dos à lui, face aux guardias.

Occupe-toi d'eux, Jack! Amène tes marins et massacre ces fichus guardias, ainsi que leur chef. Je me charge des marins.

Puis, sans attendre de réponse, il tira ses deux première balles en plein dans la tête des fusiliers. Rechargeant, il constata qu'il avaity été parfaitement sinchronysé avec ses hommes, qui se jetèrent sur l'ennemi, sabres en avant. Puis, il tira ses deux dernièrs balles, une dans la gorge d'un marin et une autre dans le bras d'un fusilier, puis fonça. Il évita le sabre du matelot devant lui, puis donna un puissant coup sur le poignet du pauvre diable, qui hurla de douleure. Vite, il se baissa et frappa au ventre, lui coupant le souffle, et finalement se fendit pour heurter sa jambe, débalançant son adversaire. Celui-ci se redressa un moment et voulut décapiter le capitaine, qui arrêta de justesse le coup grace à sa griffe. Il frappa dans la figure de l'espagnol, puis fit un large mouvement de la jambe pour le faire tomber sur le dos. Il appuya sa jambe sur le pauvre homme, qui cracha du sang, puis s'empara du couteau de son adversaire pour poignarder celui-ci. Il se releva, et vit une lame lui foncer dessus, qu'il ne put éviter. Alors qu'il se préparait à se prendre le coup, un homme interposa sa lame, puis la fit dévier pour profiter de l'ouverture et percer son ennemi. Le capitaine remercia un court moment le marin, puis se jeta sur son ennemi suivant, qui recula d'un pas par surprise. Grosse erreur, car Tanos profita de ce réflexe pour frapper son nouvel adversaire à l'épaule. L'homme termina son mouvement dans un diagonale forte, et donc ne put lever sa lame à temps pour arrêter la griffe de tanos qui lui lacéra ke ventre, avant qu'il ne reçoive un grand coup de botte au visage. L'espagnol tomba, et il ne se releva plus.

_________________
Cette guerre ce gagnera dans le sang de l'Angleterre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Sparrow
Seigneur Pirate de la Mer des Caraïbes


Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 31/01/2008

Feuille de personnage
Argent: 245 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Ven 20 Fév - 14:46

Alors que Jack demandait en duel le capitaine du galion espagnol, le capitaine de l' autre navire arriva avec quelques hommes. Il s' adressa à Jack comme une connaissance. Le pirate ne le reconnu pas tout de suite à sa voix mais il sentit qu' elle était familière et qu' il fallait faire avec, mais l' entretien avec le capitaine Ramirez fut de courte durée...

Je ne me rendrais jamais face à un pirate! Je donnerais ma vie si il le faut!!

Telles étaient les dernières paroles du capitaine Ramirez. Un boulet de canon tiré par Marty, le petit homme du navire, vint s' écrasé sur le capitaine qui fut projeté hors de son navire à travers le bastinguage. Il fallait dire que Marty était surement le meilleur manieur de canons légers!! Les cinqs guardias mirent du temp à comprendre ce qui venait de se passer et deux étaient à terre, renversés par la force du boulet. Les trois autres se jetèrent sur Jack qui se contenta de répliquer, en quelques pas d' épée, les guardias furent tués. Les deux hommes renversés se mirent à fuir par les escaliers mais ce sont des pirates de Jack qui les achevèrent. La bataille était perdue d' avance pour les espagnols qui avaient perdu leur capitaine. Les canons du pont de Jack Sparrow se turent alors. Le pont était à eux, mais la bataille continuait sur le pont du navire allié. Jack put alors prendre le temps d' apercevoir son allié, c' était Tanos Griffe, le capitaine contrebandier. Jack ne savait pas que celui-ci réalisait des abordages pour remplir ses calles! Peut être avait il décidé de se concentrer sur la piraterie?! Bref, il fallait aider sa connaissance et grimper sur le pont de son navire pour en finir. Jack prit alors cinq pirate sur le pont espagnol et ils montèrent sur le Vent d' Est, cette grande flûte. Arrivé sur le pont, il y avait de nombreux corps. Mais les pirates étaient en bonne position. Les pirates de Jack se jetèrent sur les espagnols et les balancèrent à la mer. Jack se contenta de regarder le combat qui était quasiment fini. Puis soudain, le capitaine Griffe vint vers lui. Jack le regarda avec un large sourire.

Alors comme ça, le contrebandier devient un pirate?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-rpg.forum-actif.net
Tanos Delm



Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Argent: 463 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Ven 20 Fév - 15:19

Le combat avait été rapide et sans trop d'accrochages. Peu de blessés se décomptaient parmis les hommes du capitaine, et le capitaine lui même n'avait rien. Discrètement, il fit un signe à ses hommes qui, en code, donnerait un peu «Pillez la calle le plus rapidement possible». Le fait est que pareil navire devait transporter une somme rondelette à bord, sans parler des canons récupérables. Avec cela, l'équipage et son capitaine seraient financés pour longtemps, très longtemps. À vrai dire, ils cherchaient à s'acheter de meilleurs canons, et aussi de nouveaux membres d'équipage. Finalement, il rentra sur son navire et fit le bilan: malgré la belle puissance de feu de leur adversaire, il n'avaient reçus que peu de coups de canons à force de tourner autour de lui, et leurs défenses étaient solides. Il n'était pas trop sûr si un de ses marins était mort ou simplement tombé à l'eau et attendant sur le rivage le retour de son navire. Bonne question. Alors, ce fut au tour de Jack d'embarquer à bord.

Alors comme ça, le contrebandier devient un pirate?

Tanos se retourna et gratifia Jack de son meilleur sourire. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas revu le pirate, très longtemps. À une certaine époque, le capitaine avait été un de ses meilleurs clients. Et un bon ami. Néanmoins, avec l'affaire Beckett, le temps c'était assombri et le contrebandier avait dû partir pour long temps de Tortuga. À son retour, Jack n'y était plus et la baie des naufragés avait disparu.

Faut bien gagner sa vie, Jack. Depuis que la Compagnie s'est installée dans les caraïbes, mon réseau de contrebande à été démantelé de façon rarement précise. Je suis recherché dans toutes les villes anglaises d'ici jusqu'en Asie. Mes contacts sont morts les uns après les autres, et le dernier d'entre eux m'a dit réçamment que tu étais ici. Il doit être mort également, à présent. Plus personne ne veut faire affaire avec moi, et mes coffres se vident. Alors, je me suis dit: on tue le feu par le feu. Ça fait déjà un mois que j'aborde les navires que je rencontre et que je vide leurs calles.

Tanos leva un moment les yeux vers l'île, comme cherchant des yeux queqlue chose.

Oui, aujourd'hui, je suis un pirate.

_________________
Cette guerre ce gagnera dans le sang de l'Angleterre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elia Douglas
Bon marin


Nombre de messages : 22
Age : 22
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Argent: 50 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Ven 20 Fév - 20:49

Elia savait très bien qu'elle n'aurait pas dû poser ce genre de question. Sans grande surprise de sa part, la pirate s'aperçut qu'elle venait d'agacer son Capitaine. Ne lui adressant plus un seul regard, la jeune fille tentait de ne pas répliquer face à ce que lui semblait ressentir. Quelle idiote elle faisait! Mais en même temps: Pour qui la prenait-il? D'accord, elle n'avait pas encore vécu d'aventures vraiment enrichissantes. D'accord, elle n'avait que très peu d'expérience dans le milieu de la piraterie... Mais tout compte fait, elle ne s'en portait que bien mieux! Son air neutre était réapparut tandis que Jack continuait de parler. Seul le mot «ordres» parvint à ses oreilles. Est-ce qu'elle avait bien entendu? Il lui permettait de donner l'ordre de donner les coups de canons? Sans non plus laisser apparaître son soudain bien-être, la jeune fille s'exécuta et ne laissa pas plus le temps à son Capitaine pour la juger aussi vite. S'il y avait bien une chose qu'elle ne supportait pas, c'était d'être jugée aussi rapidement et... naïvement. Car oui, même s'il n'avait pas prononcé le fond de ses pensées, Elia se doutait très bien de ce que l'homme devait penser. «Qu'est-ce qu'elle peut être cruche celle là...» ou encore une malheureuse pensée du genre: «Pourquoi j'ai pris cette fille à bord de mon navire?» A vrai dire, la pirate était bien décidée à montrer à son cher Capitaine qu'elle pouvait valoir bien plus. Cependant, pendant qu'elle se dirigeait vers le milieu du navire pour crier l'ordre, son regard se promena longuement vers le loin. Où pouvait bien être passée l'autre femme? Voulant maintenant entrer en action...
Elia: «Feu! Faites feu!»
L'abordage allait enfin pouvoir commencer et c'est en regardant sur le côté qu'elle s'aperçut assez brièvement que son propre Capitaine était parti à la bataille. Elle ne le connaissait pas encore vraiment et même s'il lui rappelait quelque chose, il paraissait bien courageux. Enfin, en même temps, il devait également avoir plusieurs années de piraterie derrière lui! Ce qui n'était en aucun cas, le cas d'Elia! L'action allait pouvoir commencer... L'abordage fait, elle sortit son épée et sauta à son tour sur l'autre navire, afin de veiller un peu sur Jack... Non pas qu'elle n'avait pas confiance en lui, mais si jamais un traître venait à attaquer par derrière... Mieux valait qu'elle agisse. Ses réfléxes en tant que jeune débutante, étaient plutôt bien maîtrisés, quoi qu'un peu trop légers de temps à autres.
Les Espagnols étaient en proie à une lourde défaite... Mais Elia continuait de garder un oeil bien veillant sur Jack, histoire de "surveillance". L'autre homme qui était en train de lui parler l'intriguait en tout point... Mais lui demander quoi que ce soit alors que ce dernier semblait être lui aussi un Capitaine pirates, aurait peut-être paru déplacé, non? Sa petite ressemblance avec Aloha allait peut-être attiré les soupçons. Cependant, elle ne pouvait pas savoir qu'en quelque sorte... cet homme la connaissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Sparrow
Seigneur Pirate de la Mer des Caraïbes


Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 31/01/2008

Feuille de personnage
Argent: 245 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Sam 21 Fév - 0:16

La fin de la bataille sonnait et Tanos avait donné l' ordre de piller le navire ennemi avant de partir. Puis ensuite il vint vers Jack qui lui avait adressé la parole. L' allure du capitaine Griffe aurait put faire froid dans le dos à n' importe quel marin. Mais Jack l' avait toujours connu ainsi et jamais les deux hommes ne s' était battu. Jack l' appréciait pour ses offres alléchantes et son charisme. Mais il était aussi un bon ami. Mai apparamment, les affaires n' allaient pas trés bien. En effet, la Compagnie s' était étendue jusque dans les Caraïbes et la contrebande en patissait grandement du fait de son manque de défense. Il était donc préferable pour chacun de gagner le commerce légal ou la piraterie bien plus payante. Et d' aprés Tanos, c' est bien ce chemin qu' il avait suivi. Mais Jack avait une proposition pour lui.

Tanos, tu sais que la confrérie est prête à t' intégrer. Tu peux voguer sous mes ordres. je ne te demanderais pas grand chose. J' attend seulement 20 pour cent de tes recettes! C' est pas grand chose pour toi n' est ce pas??? En plus je pourrais toujours t' aider en cas de pépin... Tu sais bien que je n' ais pas d' armada, tu seras mon unique collaborateur... Tu n' as qu' à signer le code... Mais en temps que Seigneur je peux te donner le droit de voguer sous le nom de la confrérie!

Biensur tu peux choisir d' être indépendant... Mais c' est à tes risques et périls! Je ne pourrais rien pour toi.... Alors qu' en dis tu???


Jack Sparrow arborait maintenant un énorme sourire, les bras grands ouverts, tendant une main balotante, tentant de tenir droit malgrés la tempête qu' il fallait fuir le plus vite possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-rpg.forum-actif.net
Tanos Delm



Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Argent: 463 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Sam 21 Fév - 0:57

Tanos écouta attentivement l'offre de Jack, interressé. Vingt pour cent de ses recettes, c'était effectivement pas grand chose pour quelqu'un comme lui, mais cela restait une somme rondelette au bout du compte, car la piraterie se révélait payante pour quelqu'un connaissant par coeur les mouvements des patrouilles navales et des convois de navires marchands, ainsi que leurs escortes, et même leurs cargaisons... Il lui fallait un petit plus, quelque chose qui compenserait cette somme. Le capitaine réffléchit un court moment, son esprit pensant à toute vitesse pour trouver une solution. Finalement, il prit la parole.

Je crois savoir que tu me connais très bien, Jack. Tu sais que je ne suis pas le genre d'homme qui tue pour le simple plaisir, et je ne suis pas plus un pirate qui se la joue solo. Je veux bien faire parti de la confrérie, et être sous tes ordres, ET te donner vingt pour cent de mes recettes, mais uniquement les abordages. Tout ce qui sort de cela ne sera pas compté. Si ça marche, j'accepte de faire parti de la confrérie, et de signer le code.

Là, il fit un mouvement bizzare. Plutôt que de tendre directement la main à Jack, il aggripa sa griffe et la retira. Sa main droite était couverte de sang, et il en enleva un peu avec un bout de tissu. Il ne lava pas sa griffe, mais la teint dans sa main gauche. À ce moment, il serra la main de Jack, concluant leur accord. Les deux hommes contrastaient un peu: Jack Sparrow, la peau basanée, plutôt grand et avec un air assez joyeux, et à coté de lui Tanos Griffe, le teint pâle, assez grand pour dépasser Jack et un air qui, même avec son sourire franc, faisait réellement frissonner. Pourtant, il était joyeux, mais c'était simplement dans sa nature d'avoir cet air profondément maléfique. Il ne s'en plaignait pas, car ceux qui le connaissaient ignoraient ce détail et ceux qui ne le connaissaient pas ne lui mentaient jamais. C'était un gros avantage au temps où il faisait de la contrebande, et cela perdurait maintenant qu'il était dans la piraterie.

Bon, signons-le, ce code, qu'on puisse sortir de la tempête!

_________________
Cette guerre ce gagnera dans le sang de l'Angleterre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Sparrow
Seigneur Pirate de la Mer des Caraïbes


Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 31/01/2008

Feuille de personnage
Argent: 245 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Sam 21 Fév - 1:28

Jack attendit un cour instant mais enfin, la main, souillé par le sang, de Tanos vint rencontrer la sienne. jack fit un sourire mélé à un air de dégout pour le sang qui venait se serrer sur sa main. Mais la pluie nettoya la main rapidement. jack fut fort heureux de la décision de Tanos et il s' en félicitait intérieurement. Mais il était temps de filer. Les navires s' entrechoquait et le galion espagnol commencait à sombrer.

Bon, signons-le, ce code, qu'on puisse sortir de la tempête!

Oui bonne idée! Mais nous signerons ça plus tard, les conditions ne sont pas vraiment adéquates! Filons! On se retrouve sur la plage, là-bas la tempête ne frappe pas!!

Eliaaaaaaaaaaa!!!!! Récupère moi quelques canons portatifs avec quelques hommes! Puis trouve toi un pistolet, ça peut toujours servir!!!


Oui Tanos, les vingt pour cent ça commence maintenant.... A tout à l' heure.

Le capitaine fila alors avec un grand sourire et sauta de navire en navire par le moyen d' un grappin encore en place pour rejoindre sa superstructure et attendre qu' Elia, sa nouvelle matelot qui devait ramener du matériel. Il fallait faire trés vite... Il en profita pour donner les ordres à Gibbs qui tenait encore son fusil en main. L' homme avait abbatu quatre marins dans la bataille et il en était fier. Il posa alors bien en place son fusil et donna les ordres. Les hommes qui étaient encore aux canons se mirent en place sur le pont, il fallait le nettoyer un pont et réparer rapidement ce qu' il fallait, arrimer ce qui ne l' était plus et partir le plus rapidement possible en agitant les voiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-rpg.forum-actif.net
Elia Douglas
Bon marin


Nombre de messages : 22
Age : 22
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Argent: 50 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Sam 21 Fév - 1:42

Elia fut sortie de ses pensées par la voix amicale et joyeuse du Capitaine. Ainsi il voulait qu'elle aille chercher quelques affaires histoire de compléter un peu le navire? Bien, pas de problème, cependant, pour les canons, elle allait avoir besoin de plusieurs hommes. D'accord, elle est une femme de caractère, mais pas surpuissante non plus. Sortant de son rêve, elle alla se poster devant lui et approuva d'un signe de tête. Et puis trouver un pistolet? Il lui fallait trouver un pistolet? Ho... Ce ne serait pas une mission bien dure en effet... Mais peut-être Jack avait-il raison! Il fallait de toute urgence qu'elle s'équipe mieux si elle tenait vraiment à sa vie.; L'air un peu préoccupé par l'homme avec lequel Jack venait de faire affaires, Elia garda pendant un long moment son regard azuré planté dans celui du nouveau membre de la Confrérie. Qu'est-ce qu'il pouvait donner froid dans le dos celui-là... Cela ne faisait que quelques minutes qu'elle était en sa compagnie avec Jack, mais pourtant... il ne lui inspirait pas confiance. Peut-être que la pirate se faisait de mauvaises idées, mais en tout cas, elle espérait que son Capitaine ne fasse pas d'ânerie en s'associant avec lui. Un homme de confiance? Vous pensez sincèrement? Ne verrons bien...

Elia: «Oui mon Capitaine!»

Elle venait de séparer son regard de celui de Tanos pour ensuite se mettre en route A partir de maintenant, il ne fallait plus perdre de temps! Aussi vive que l'éclair, elle demande à quelques marins de venir l'aider à embarquer des canons. Pendant ce temps là, elle tenterait de son côté de trouver une arme à peu prés potable, chose qui pouvait être à la fois facile et compliquée. Dans un premier temps, elle aura aidé les quelques marins qui avaient confiance en elle pour se lancer à la recherche de son arme. Un légère grimace la frappa soudain quand elle constata qu'elle était en train de marcher sur un corps. Une chose qui brille... Un pistolet! C'était l'arme dont parlait monsieur Jack! Allez hop, pour toi ma petite Elia! Un sourire malicieux se dessina sur ses lèvres tandis qu'elle se redirigeait lentement vers le Capitaine. Voyant que les hommes galéraient encore légèrement à amener le matériel, elle apporta une seconde fois son aide. Restons tout de même réalistes! Une jeune fille ne peut en aucun cas porter un canon toute seule! Ce travail fait, elle passa une main sur son front tout en poussant un soupire.. Allez, maintenant on retourne vers le dirigeant, Elia!

Elia: «Le travail est fait mon Capitaine!»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanos Delm



Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Argent: 463 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Sam 21 Fév - 3:23

Tanos gagna rapidement le haut de la superstucture arrière de son navire, et s'empara de la barre. Le code pourrait attendre. Il maniait très, très bien la barre, mais même lui n'était pas sûr de pouvoir sortir de l'ouragan par ce temps. Faisant tourner le bateau vers l'Ouest, il fit sortir les voiles dans l'espoir d'atteindre la baie. Malheureusement, les vagues frappaient maintenant la coque tribord de son navire, et il avait du mal à garder son cap. Le vent poussait sur son navire, et plusieurs hommes tombaient à terre sur le pont tant sa force était grande. Pourtant, le capitaine gardait son cap avec une extrême précision. Grognant, il employait toutes ses forces à garde la barre dans sa position actuelle, mais il n'était peut-être pas assez fort pour cela. Vite, son second fonça à son aide et s'empara de la barre pour aider le capitaine. Puis, ce fut le tour du maître d'équipage de venir. À trois hommes sur la barre, ils parvinrent à maintenir le cap, avec grandes difficultés.

Réduisez les voiles! Faites rentrer toute cargaison pouvant être abimée par la tempête! On aura besoin de tout ça! Rentrez les canons et fermez les écoutilles! Tous les autres, allez sur le pont et videz l'eau qui rentrera! Les vagues pourraient nous innonder! Toi, sur le nid de pie, descend, et vite! Ça va être...

Il ne termina pas sa phrase. Une vague le frappa, et ses bras fatigués ne purent le retenir sur le pont. Pendant un moment, le temps lui parut figé, puis il tomba à la mer. Sa vue se résuma pour quelques secondes à de l'écume puis il émergea. Il prit son souffle, puis fut renvoyé au fond. Cela se répéta plusieurs fois. Finalement, on lui envoya une corde, à laquelle il s'accrocha désespérément. Ses mains glissèrent, et il la lacha. Une seconde fois, on lui en envoya une: celle-ci, il la tint dans ses mains avec toute sa force. Il entendit du bruit, comme si quelqu'un criait plus haut que lui, et son corps frappa le bois. Il ouvrit les yeux un moment et vit son second qui hurlait, puis, son esprit plongea dans les ténèbres...

_________________
Cette guerre ce gagnera dans le sang de l'Angleterre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Sparrow
Seigneur Pirate de la Mer des Caraïbes


Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 31/01/2008

Feuille de personnage
Argent: 245 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Sam 21 Fév - 18:12

«Le travail est fait mon Capitaine!»

Le capitaine était remonté sur sa superstructure est le navire n' attendait plus que cette phrase de la part d' Elia. Tout était prêt, il fallait maintenant partir. Le navire se décrocha alors du galion espagnol avec fracas mais au grand plaisir du capitaine, aucun bout du navire ne partit avec. Tout allait bien pour l' instant. Le navire était maintenant prêt à rejoindre l' île mystérieuse. Mais alors que le était prêt à partir, un bruit sourd se fit entendre. Ce n' était pas le tonerre, mais le galion espagnol venait de sombrer et il avait bien remué la flûte de Tanos Griffe. Jack regarda alors et put voir que quelque chose clochait. Apparamment quelqu' un était à l' eau et ce n' était autre que le Capitaine. Jack réfléchit un instant.

*Je peux le laisser sombrer... Alors à moi son navire et sa cale!!!!*

*Mais nan... je gagnerais plus à le sauver car maintenant il travail pour moi et va me rapporter gros!!*

*Allez Jack vas y...*


Jack Sparrow retira alors son manteau et sauta dans la mer bouillonante et déchainé! Il était complétement fou de plonger dans une telle mer. Mais heureusement que Gibbs était la. Le bougre avait prévu d' attacher son capitaine, le voyant hésiter à sauter à l' eau. Jack arriva donc tout proche de Tanos et il le tint hors de l' eau. le capitaine ne bougeait plus, il fallait le remonter à Bord du Vent d' Est. Jack le hissa avec la force de ses bras et l' aide de quelques marins et le capitaine se retrouva enfin sur son pont allongé parmi les débris et l' eau. Jack ne savait pas vraiment quoi faire. Il fallait absolument le reveiller. Il exerça tout de même une forte pression sur son ventre pour faire ressortir l' eau. C' est alors que Tanos ouvrit l' oeil... Il semblait en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-rpg.forum-actif.net
Elia Douglas
Bon marin


Nombre de messages : 22
Age : 22
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Argent: 50 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Sam 21 Fév - 18:31

Alors que le navire semblait prêt à poursuivre sa destination, Jack rencontra un petit problème. Elia pouvait parfaitement voir que quelque chose clochait... Mais quoi? Lentement, elle dirigea son regard vers ce qui se trouvait... en bas. Ses yeux s'ouvrirent grands. Le Capitaine Tanos était en danger! La pirate n'était qu'une jeune fille parmi les autres, mais pourtant, elle se sentait envahie par un courage hors du commun, en s'apercevant du danger que pouvait courir le pirate. Elle pensa que son coeur allait s'arrêter de battre quand elle suivit du regard la trajectoire de Jack. Son Capitaine venait de sauter à l'eau pour aller aider son nouvel équipier. Etait-il toujours aussi courageux? Ou est-ce que c'était simplement parce qu'il avait passé un marché quelque peu épatant? Le rejoindre dans l'eau aurait pu être l'une des choses à faire, mais heureusement, il arriva à rattraper Tanos et à remonter sur le navire. Ouff... Enfin, ne soyons pas trop enthousiaste à l'idée de cette soudaine bonne action. Progressivement, elle se laissa tomber sur le planché du pont, jusqu'à côté des deux hommes. Que pouvait-elle faire? Que pouvait-elle faire face à cette situation? Quand Tanos ouvrit les yeux, un grand sourire se dessina sur ses lèvres et il faut bien avouer que si elle l'avait pu... elle l'aurait serré dans ses bras. Quelle frayeur il venait de leur faire!

Elia: «J'ai eu peur...»

Qu'on la prenne pour une sensible sur le coup, Elia s'en fichait totalement, tout ce qu'elle voulait, c'est que Tanos aille mieux, qu'il se remette de cette exposition au danger. Dans un geste d'inconscience, elle enleva lentement la veste qu'elle portait sur le dos pour la poster sur son torse.

Elia: «Je ne sais pas si ça pourrait vous être très utile mais... si ça peut déjà vous réchauffer un peu...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanos Delm



Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Argent: 463 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Sam 21 Fév - 18:47

Tanos se réveilla un peu en crachant de l'eau, et il se sentait comme sonné. Il avait dû frapper le bastingage en tombant à l'eau. De plus, il n'était pas sur son navire. Il le sentait. Pourtant, à coté de lui, il y avait deux personnes qu'il connaissait. D'un coté, Jack, complètement trempé. Ce devait être lui qui était sauté à l'eau. Le capitaine se rendit soudain compte qu'il devait maintenant une deuxième fière chandelle à Jack, en une journée. À coté de lui, quelqu'un qu'il connaissait avait posé un manteau sur lui. Quelqu'un qu'il connaissait très bien. Il l'attrapa par le bras. Crachant, il prononça difficilement les paroles qu'il avait au bout de la langue

Aloha? C'est toi, Aloha?

Il vit la fille ouvrir de grand yeux... Mais ce n'était pas Aloha. Elle était un peu différente, comme si elle venait de la même famille. L'oeil inquisiteur de Tanos fouilla dans ses yeux, comme pour se rappeler. Il avait l'esprit flou, sa tête le faisait souffrir, il avait froid et il devait impérativement retourner sur son navire, mais pour l'instant, cela n'avait aucune importance.

Tu n'es pas Aloha! Je sais qui tu es, Elia Douglas! Tu es la fille de ce chef de gang de Tortuga, du fou qui voulait mettre la main sur Aloha! Qu'est-ce que tu fais ici?

L'oeil grand ouvert, les paroles ressemblant à des cris, il semblait fou de rage. Il se souvenait que cette fille avait aidé Andrew Douglas à mettre la main sur Aloha, mais aussi à mettre le feu à sa planque et à causer la mort de trois braves hommes. Ses jointures blanchissaient maintenant tant il tenait fort son bras. Il voulait des réponses, c'était évident.

_________________
Cette guerre ce gagnera dans le sang de l'Angleterre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elia Douglas
Bon marin


Nombre de messages : 22
Age : 22
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Argent: 50 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Sam 21 Fév - 19:14

La main du Capitaine venait de se poser sur l'un de ses bras. Et soudain, il se mit à murmurer un prénom qu'elle ne pouvait que bien connaître. Ses yeux déjà bien ouverts s'ouvrirent encore plus. Comment... Comment se faisait-il qu'il connaissait sa soeur? Le corps de la jeune pirate fut soudain troublé par des frissons... Comment pouvait-il oser dire toutes ces choses? Jamais elle n'avait cherché à tuer Aloha! Jamais il n'avait voulu lui causer de mal... juste la retrouver. Lentement, elle tenta de détacher son bras de la main du pirate. Le contact de sa peau contre la sienne lui donnait tellement de frissons... elle se sentait tellement malheureuse. Et par dessus le marché, il était en train de la serrer à mort. Des images défilaient dans sa tête. Tête qui commençait également brusquement à la faire souffrir, si ça continuait comme ça, elle n'allait pas tarder à tomber inconsciente sur le planché! Sans opposer de réelles résistances, elle baissa la tête et prononça d'une voix qui se devait extrêmement monotone et quelque peu... écorchée:

Elia: «Lâchez moi... Lâchez moi...»

Aucune autre parole ne pouvait sortir de ses lèvres. Sa bouche refusait catégoriquement de prononcer de douloureuses paroles. Bien entendu, elle s'attendait à ce qu'il cherche à lui faire cracher le morceau.. Morceau qu'elle ne serait pas en mesure de décrire puisque contrairement à ce qu'il venait d'affirmer, elle n'avait pas été présente lors des sois disant accidents. Peut-être que la personne... Enfin, il ne pouvait tout de même pas avoir inventé ces détails... Aussi, silencieusement, elle se remit en doute. Et s'il avait raison finalement? Si elle n'avait pas été quelque peu sur les nerfs, la pirate aurait volontiers laissé ses larmes déborder de ses yeux. Sois forte Elia... Sois forte. La voix de sa mère raisonnait, comme un échos dans sa tête. Puis soudain, Elia releva la tête vers lui, quelque peu tourmentée.

Elia: «Méfiez-vous de ce que vous pouvez penser... et je ne vois pas de qui vous voulez me parler! Le choc a dû être très brutal pour que inventiez des choses pareilles!»

Teigneuse, elle se dégagea d'un brusque mouvement et lui tourna le dos. Non mais pour qui se prenait-il celui-là?! Prévoyante, redoutant tout de même une attaque personnelle, elle posa une main sur son épée, histoire de ne pas être prise au dépourvu. Qu'il se méfie cet homme... Il pourrait vite être surpris par ses capacités! Ce n'était pas parce qu'il pouvait donner des frissons dans le dos qu'il allait faire sa loi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanos Delm



Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Argent: 463 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Sam 21 Fév - 20:38

Tanos éclata de rire, bien que la colère soit encore très présente dans sa voix. Il trouvait amusant la réaction de la jeune femme, qui semblait définitivement troublée par ses paroles. Se relevant avec peine, il fit un signe à son second, sur son navire, pour qu'il rapproche le bateau. Puis, il se tourna vers Elia, et sa voix était calme.

Lâche cette épée, petite. Si j'avais voulu t'attaquée je l'aurais fait il y a longtemps déjà. Ta soeur... Je connais bien ta soeur, et je me souviens comme je l'ai recontrée... Alors, je pense que je vais te rafraichìr la mémoire.

«Ça a commencé à Tortuga, où je revenais de mon voyage. Je cherchais des membres d'équipage, des hommes dévoués qui seraient prêts à combattre. Mais en pleine oration, j'ai été interrompu par un bruit de bagarre. Un bandit s'en prenait à ta soeur, et il est passé proche de la tuer. Il a fallu que j'intervienne pour qu'elle est le temps de se défendre. Ensuite, je l'ai emmenée chez moi, dans ma planque, pour la protégée, car je n'aimais pas le gang Douglas. Mais là, quelqu'un a mit le feu à ma planque, et s'est emparée d'Aloha. Un jeune matelot que je ne connaissait pas, nommé Dean, l'a retrouvée en sang dans une rue. Il l'a ramenée à nous qui avions essuyés un sauvage combat contre le gang. Puis, une fois que tout fut regler, elle est partie rejoindre son capitaine, Jack Sparrow. Tu dois le savoir, car je pense que tu étais encore avec le gang, à l'époque, non?

Et maintenant, le passé proche. Dean a trouvé Aloha en pleurs dans une rue de Tortuga, car elle croyait que son capitaine (il jeta un regard significatif d'ironie à Jack) était mort. En suite, je leurs ai appris sont présent emplacement. Ils se sont engagés sur mon navire pour le voyage, dans lequel nous avons dû traverser un ouragan, faire face à une trahison, et au danger de mort d'Aloha. Elle a faillie mourir, et, au bord du désespoir, Dean est parti à la recherche de Jack seul, pour tenir une promesse faite à son amie. À la suite, Aloha a fuit à son tour et je suis parti à leur recherche. J'y étais occupé quand les espagnols s'en sont mêlés, et j'ai du les combattre en pleine mer, jusqu'à ce que Jack arrive et me sauve la mise. Et là, toi.»

_________________
Cette guerre ce gagnera dans le sang de l'Angleterre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sybille Sullivan
Bon marin


Nombre de messages : 13
Age : 25
Date d'inscription : 27/08/2008

Feuille de personnage
Argent: 5 pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Dim 22 Fév - 1:24

Enfin, du combat...
C'était avec une véritable hargne de vivre que Sybille avait réussit à survivre à cet ouragan. Etait-ce de cela qu'avait parlé Gibbs, au moment de les embaucher? Cette phrase qu'il n'avait jamais terminée.
C'était une possibilité a ne pas exclure. Mais elle s'en moquait. Le galion Espagnol avait sombré, et Jack avait récupérer le capitaine ennemi. Capitaine qui, en voyant Elia, la désigna comme la fille d'un fou de Tortuga.
Quand il attrapa Elia et qu'elle lui ordonnait de le lacher, Sybille sortit son sabre, et attrapa Elia qui venait de se dégager hargneusement.


La brune faisait une tête de plus que la blonde, et elle pointa son sabre vers le dénommé Tanos, lui jetant un regard glacé.



-Quelle que soit vos liens avec Elia, et votre histoire, ne vous approchez plus d'elle.


Elle conaissait la jeune fille depuis quelques temps à peine, mais n'avait pu s'empêcher de vouloir la protéger.
Cependant, tout au long de l'histoire de Tanos, Sybille n'avait pas pu s'empêcher d'agrandir le regard. Et de fixer Jack Sparrow de son regard océan. Longtemps.
Pour tenter de comprendre un semblant de quelquechose au milieu de toutes ces fables!
Cependant, elle n'avait pas du tout apprécié le regard ironique que Tanos avait jeté à Jack en l'appelant Capitaine.
Ses yeux se plissèrent, devenant aussi froid que la glace.
Pour qui se prenait cet homme?
Si Jack n'avait pas réagi, il serait mort noyé!
Ce qu'elle évita tout de même de remarquer. SI Jack devait réagir, ce n'était pas à elle de prendre sa défense. Il assez grand pour le faire, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Sparrow
Seigneur Pirate de la Mer des Caraïbes


Nombre de messages : 371
Date d'inscription : 31/01/2008

Feuille de personnage
Argent: 245 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Dim 22 Fév - 2:10

Alors que l' altercation commencait, Jack était remonté sur la superstructure pour se détacher et remettre ses affaires en ordre, le sabre, le pistolet, le tricorne et le long manteau! Il ne se pressait pas et il ne se doutait pas que la situation dégénérait sur le pont de son propre navire. C' est alors que Gibbs arriva tout mouillé pour prévenir le capitaine:

Jack on a un petit soucis! Votre nouvel associé connait un des matelots et apparament ce n' est pas une amie! Il faudrait remettre un peu d' ordre!

- De l' ordre toujours de l' ordre! Je vais agir... C' est mon travail!

Jack prenait ça à la plaisanterie, mais il était plutôt inquiet! Il ne se doutait pas que son nouveau matelot poserait des problèmes. Et en plus, en descendant, il put voir que son deuxieme nouveau matelot était aussi de la partie, et sa lame était hors de son fourreau. Il fallait absolument réagir!

Cotton à la manoeuvre, on dépose notre invité sur son navire!

A trrriiiiibord toute , s' écria le perroquet de Cotton.

Jack descendit alors sur le pont et resta sur la première marche. Il prit sa grosse voix et un ton disciplinaire pour remettre un peu d' ordre dans tout ça.

Qu' est ce qui se passe ici?? Rangez vos armes tout de suite matelots! Ce n' est pas une manière de traiter un collaborateur!! Vous n' êtes que des matelots et Monsieur le Capitaine Griffe ici présent est un ami de longue date! Pour l' instant vous n' avez pas encore fait vos preuve et je n' hésiterais pas quant à choisir qui passera sur la planche! Alors un peu de tenue!
Nous réglerons vos histoires sur la plage! Maintenant il faut la rejoindre si on veut s' en sortir vivant.


Un fracas retentit. On venait de heurter le Vent d' Est.

Maintenant cher collaborateur, si vous désirez bien rejoindre votre pont... Histoire qu' on vive un peu plus longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-rpg.forum-actif.net
Elia Douglas
Bon marin


Nombre de messages : 22
Age : 22
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Argent: 50 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Dim 22 Fév - 2:29

Elia était vraiment fâchée. Voilà que le Capitaine s'y mêlait maintenant! A ben il était bien aussi là.. Son regard s'attarda longuement sur Tanos. Un regard emplit à la fois de haine et de méprit. Il avait par dessus tout osé l'appeler petite?! Pauvre idiot! Cependant, il y eut un geste qui étonna la pirate au plus au point: Sybille se trouvait devant elle et avait brandit son épée afin de la protéger. Aucun sourire n'était visible sur son visage, mais Elia lui en était extrêmement reconnaissante. Pourtant, en aucun cas elle ne voulait la retrouver mêlée à toute cette histoire. Les choses sérieuses allaient commencer et Elia sentait que plus les minutes passaient, plus elle perdait sa patience. Oui, d'accord, Tanos venait de lui compter l'histoire de sa rencontre avec Aloha, et alors? Qu'est-ce que ça pouvait lui faire? Elle ne pouvait pas savoir s'il mentait ou s'il disait vrai de toute façon donc... mieux valait qu'il garde sa salive pour la suite! En quelques secondes, ce Capitaine avait réussi à la remettre en doute, et ça... elle n'aimait pas du tout! Jack semblait avoir fait son choix... Tanos allait tout gâcher...
Elia: "Gardez vos commentaires pour vous! Je me fou de tout ce que vous pouvez me dire... Economisez votre salive..."
Les affaires avaient pourtant bien commencé... Dommage. Un air de profond d'égout se dessina sur ses lèvres et elle posa une main sur la lame de l'arme de Sybille, histoire de lui faire comprendre que ça ne servait à rien de faire quoique ce soit au soit disant Capitaine... Vu qu'il était en quelque sorte sous la protecteur de leur propre «Capitaine». Il savait qui faire monter sur la planche? Ben dans ce cas: Qu'il n'hésite pas à la désigner elle, puisqu'elle semblait l'ennuyer à un point énorme et qu'elle n'était qu'un poids pour lui! Franchement, Elia commençait à regretter un peu son aventure si soudaine ce navire. Peut-être aurait-elle dû réfléchir avant de prendre cette décision. Lasse et voyant Tanos partir avec Jack, Elia passa à côté de Sybille, tête basse et air plus que dépité. Ils allaient tous comprendre ce que c'était d'être ignoré, de ce sentir nul devant une situation quelconque. Sybille n'était en rien responsable de ce qu'il se passait et pour dire vrai, même si elle ne la connaissait que depuis très peu de temps, elle en était arrivée à lui accorder une grande confiance... A partir de maintenant, elle serait la seule à bénéficier de ses réponses. Les autres pourraient toujours parler... Ils ne seraient pas déçus! Seule, la blondinette alla s'accouder au bord du bastingage. Ainsi, personne ne viendrait la déranger. Dire tout ce qu'elle avait sur le coeur... Elle avait envie de s'exprimer, mais pourtant, quelque chose l'en empêchait de le faire. La tête toujours baissée, la pirate serra les poings et se demanda si tout compte fait il n'aurait pas était mieux pour elle de... sauter du navire. Après tout, Jack se foutait royalement d'elle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanos Delm



Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Argent: 463 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Dim 22 Fév - 3:36

Le capitaine posa des yeux plus ou moins indifférents sur les deux filles. Il sentait l'orage venir... Le tout se rêglerait sur la plage, et ce ne serait pas beau à voir. Il se doutait bien que les deux jeunes femmes se ligueraient contre lui, mais ça ne l'inquiétait pas. L'art de maîtriser les mots était acquis chez lui depuis bien longtemps, et il ne craignait aucun argument des jeunes femmes. Le problème, se serait qu'il savait très qu'il était parfois provocateur sans le vouloir, et il n'avait pas la vantardise de pouvoir rivaliser avec cex deux femmes, qui, il le savait, étaient de toute évidences des pros au combat au sabre. Il pouvait tuer une personne possédant un sabre, et peut-être deux, mais pas deux personnes maîtrisant aussi bien leurs armes. Finalement, il retourna sur son navire, et refusa toute aide.

Je n'ai pas besoin de soins, je vais bien! Maintenez le cap vers l'île, on va accoster en même temps que la Perle Noire. Toi! Va me chercher mes pistolets, et mon espingole. Que tous les hommes s'arment! J'ai un mauvais pressentiment...

On se prépare à se battre, capitaine? Les espagnols sont tous morts, et les pirates se sont sûrement enfuis avec tous les coups de canons!

Je ne sens rien de bon sur cette île, et ce n'est pas pour rien qu'il y a un ouragan autour! Aussi, je sens que cette histoire va mal finir. Quelque chose de mauvais plane dans l'air de cet endroit, quelque chose de vieux. J'ai trouvé de nombreux squelettes pendant mes fouilles, et elle semble porter malheur. Finalement, il y a des indigènes sur cette île, des indigènes avec une culture bizarre... Faites moi confiance, ce sera tout un voyage....

_________________
Cette guerre ce gagnera dans le sang de l'Angleterre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En mer: le chant des canons   Aujourd'hui à 5:26

Revenir en haut Aller en bas
 
En mer: le chant des canons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» Le héros le plus crédible en "méchant"
» Se moquer de la tête du Grand Méchant Masqué
» Quel est le méchant le plus méchant de Disney? [Survivor]
» LA " MARSEILLAISE CHANT de HAINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Pirates Des Caraïbes :: Hors Sujet :: Corbeille :: Zone RP-
Sauter vers: