Les Pirates Des Caraïbes


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L' ouragan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tanos Delm



Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Argent: 463 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: L' ouragan   Sam 31 Jan - 1:31

Tanos se tenait devant tous ses hommes, lesquels se tenaient au garde à vous. Il dicerna avec satisfaction Dean et Aloha dans les rangs, qui semblaient déjà avoir compris ce qu'ils devaient faire. Vlad, son second, se promenait devant les marins avec un air sévère, comme pour détecter leurs expressions. Dimitrov, le maître d'équipade, ce tenait quand à lui en bout de ligne et faisait des petits coups de coudes au gens près de lui pour les rappeler à l'ordre au besoin. Finalement, le capitaine leva la tête pour s'adresser à l'équipage.

Messieurs -madame-, aujourd'hui nous allons partir vers Nassau, dans l'espoir d'y retrouver de bons amis. Le voyage sera d'une durée indertérminée, pendant laquelle j'espère, (et je recommande) que vous me faisiez honneur, peu importe les obstacles rencontrés sur la route. Le vent d'Est est un des plus rapides navires de la mer des caraïbes, ce qui n'exclu pas la bataille. La Compagnie des Indes Orientales essaie en désespoir de faire main-mise sur les eaux que nous allons visités, et le danger sera constamment sur nous pendant ce périple. Nous acceuillons d'eux amis, qui nous suivrons jusqu'à la fin de cette quête. À droite, voici Aloha Ihnoe, qui va être un médecin supplémentaire durans le voyage, et qui participera à la défense du navire. À gauche, Dean Clesh, un bon marin qui vous aidera pour les tâches du navire (vous en aurez besoin) et qui lui aussi combattra à nos cotés. Maintenant que j'ai fait cette petite introduction, TOUS À VOS POSTES BANDES D'INCAPABLES! JE VEUX NOUS SAVOIR PARTIS DANS UNE MINUTE!!!

Aussitôt, les matelots se répartirent dans le navire, hissants les voiles, sortant les rames et envoyants le navire vers la mer. Bientôt, le maître d'équipage entreprit de faire une rapide visite du navire aux deux arrivants, puis leur donnant quelques ordres. Le second, quand à lui, hurlait sur le pont en faisant preuve de son air autoritaire habituel. Le voyage commença tranquillement, la marée descendante leur permettant de sortir rapidement de la baie pour atteindre la haute mer, vide de tout autre navire. Le soleil s'élevait au-dessus des eaux et commençait à atteindre son zénith, mais un voile d'ombre s'étendit lentement derrière eux. La matinée se termina avec un certaine tension, peu de discussions se déroulant dans le navire. Tous savaient que derrière eux, un orage puissant se déchainait sur les mers. Le capitaine semblait plonger dans ses pensées, occupé à pesé un pour où contre inconnu aux autres. Finalement, en fin d'après-midi, un homme hurla quelque chose. Le capitaine sortit sur le pont et se sentit accablé. Ce qu'il craignait était arrivé.

Tandis que l'orage se rapprochaait lentement d'eux, un autre s'était formé au devant. Un orage, pour un bateau, c'est dangereux, avec le vent, les éclairs et les énormes vagues. Mais rien n'est pire pour un bateau qu'une bataille d'orages, dont la force était le triple d'une tempête normale, mais dont les deux vents empêchaient toute fuite. Maints et maints bateaux étaient désormais au fond de l'océan à cause de ce genre d'incidents, et peut-être que le vent d'Est serait le prochain.

Le soleil était presque couché quand la tempête s'abbatit sur eux.

_________________
Cette guerre ce gagnera dans le sang de l'Angleterre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L' ouragan   Sam 31 Jan - 4:55

Après la présentation à l'équipage Aloha et Dean se regardaient avec un sourire. Les deux amis écoutait les instructions du maître d'équipage, juste avant de commencer leur boulot Aloha s'approchait de Dean le prend par le bras et le tirait vers elle. Elle lui donnait une petite tape amicale sur l'épaule et lui murmurait bonne chance à l'oreille. Ensuite montait sur le mat, pour aider les hommes à s'occuper des voiles. être là-haut c'est la liberté, elle se plaçait à peu près au milieu. Bien sûr, elle suivait les ordres sans discuter. ça ne parlait pas beaucoup, le but n'était pas vraiment de discuter! Faire leur travail point barre, quand il n'y avait pas grande chose à faire. Aloha s'occupait de réparer les déchirures dans les voiles pour les renforcer. Un regard sur la mer puis au loin cet orage. Voila de quoi s'occuper se disait-elle, puis vers la fin de journée un homme hurla un second orage droit devant eux. Aloha se levait et observait les deux tempêtes. C'est sûr que ça va être du sport cette histoire, la petite Aloha descend du mat et rejoins l'équipage. Elle observe le ciel qui s'assombrit, se rapprochait de Dean et lui disait:

-Cette tempête sera plus forte que jamais prend une corde attache toi ça va secouer ici...

Un énorme éclaire apparaît et le coup de tonnerre qui s'en suivait était terrible. Le vent commençait à se lever, Aloha restait calme étrangement calme. Il ne fallait pas céder à la panique. La foudre commence à frapper de plein fouet l'océan avec le navire en plein milieu. Aloha regardait les voiles se gonfler, si un seul de ces éclaires frappent le navire c'est la mort assuré pour tout. La pluie se met à tomber doucement puis un rideau, Aloha levait la tête puis observait la puissance des vents. Elle se tournait vers Dean puis vers Tanos, il fallait affronter cette double tempête. Elle retournait en haut du mat mais pour faire quoi, retenir les voiles. Elle montait à toute vitesse rejoindre les autres marins. Elle devait aider les hommes même si là où se trouvait c'était du suicide. Les éclaires tombaient pas loin du navire, les coups de tonnerre "cassaient" les oreilles. Ensuite les vagues commençaient à monter, en haut du mat la tension montait. Il ne fallait pas que les voiles se déchire sinon ils seraient perdus. La tempête commençait à prendre de l'importance, Aloha la marin de Jack faisait une drôle de tête. Elle voyait un marin glissé, elle le rattrapait de justesse. Le pauvre glissait dans la main d'Aloha, celle-ci ne voulait pas le lâcher. Elle le remontait avec mal, puis tournait son regard vers ces éclaires si majestueux à voir mais mortel pour un navire. Les heures passaient et l'autre orage avait rejoins le premier, ils se trouvaient dans une des tempêtes les plus spectaculaire du moment. Le tricorne d'Aloha avait disparu en mer envolé, la situation était plus que critique. Les éclaires étaient de plus en plus violent et le tonnerre grondait comme si Dieu était en colère, Aloha devait se débrouillé pour soigner les blessés mais dans de tel condition. Les vagues se fracassaient sur le pont emportant de malheureux marins. Aloha traversait le pont puis soudainement un éclair tomba à quelque mètre du navire, le coup de tonnerre qui s'en suivait fut horrible. Aloha se mettait les mains sur les oreilles, la coup était tellement fort elle en avait mal à ces tympans. Ensuite une grosse vague entra sur le navire. Elle cherchait partout les hommes la visibilité super nulle. Bon où est Dean? Elle le cherchait partout mais ne savait pas ou était Mr. Elle n'entendait plus grand chose, ces oreilles sifflaient. C'était le chaos sur ce navire, les dégâts impossibles à dire. Les pertes? Pareil. Des débris volaient un peu partout, elle affichait un légère sourire. Fou sont les marins de Jack, tel est leur destin, tel est leur vie. Levait la tête au ciel, puis était projetée contre le bastingage. Prenant son courage à deux mains, Aloha apercevait Dean et partait le rejoindre. Elle lui donnait un coup de main puis voyant que cette tempête ne se calmerais pas.

-Ayez pitié de nos pauvres âmes Calypso...Je vous en conjure...Nous l'avons pas mérité votre colère...

Aloha faisait un signe de la croix, puis une énorme vague apparaissait. Aloha affichait un tout petit sourire à la Sparrow, attrapait Dean pour se protéger comme il le pouvait. Blessée par cette tempête extraordinaire. Aloha s'accrochait à Dean pour rester avec lui quoi qu'il arrive. Oui c'est une médoc, la vague fracassa encore le pont qui commençait à avoir de sérieux dégâts. Aloha souriait à Dean et tournait sa tête vers Tanos. Lorsque la vague leur tombait dessus, celle-ci agrippait Dean. Les deux pirates étaient séparés, la petite pirate de Jack se retrouvait au milieu de cadavre. Inconsciente du à la puissance de la vague, mais vivante. Ces jambes sont durement touchés, elle a sauvé ceux qu'elle pouvait mais elle ne pouvait rien faire contre la fureur de Calypso. Elle est devenue "sourde" à cause de l'éclair. Vont-ils survivres?...

http://www.deezer.com/track/20206
Revenir en haut Aller en bas
Dean Clesh
Bon marin


Nombre de messages : 43
Age : 25
Date d'inscription : 02/01/2009

Feuille de personnage
Argent: 85 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: L' ouragan   Sam 31 Jan - 15:11

La violence de la tempête était incroyable, jamais Dean n'avait vu pareille tempête de sa vie ! Il tirait de toutes ses forces mes cordes pour bien attacher les voiles, mais la tempête était forte et la force de la mer était plus forte que celle des marins ... Dean vit qu'une voile commençait à se déchirer lentement, il fallait réagir, il comprit que les voiles devaient être bien attachées sans les tendre à la limite de la déchirure. Il laissa du mou et fixa correctement les cordes au navire, il fallait maintenant s'occuper de s'aider les uns les autres. Dean attrapa un marin qui allait passer par-dessus bord, il se rua sur lui et lui tint la main.

- Je ne te lâcherai pas ! Tiens bon !

Le marin serra la main de Dean le plus possible et Dean le tira de toutes ses forces et réussit à le ramener sur le pont. Une vague s'apprêtait à engloutir les des marins, Dean prit conscience que leurs vies ne tenaient plus qu'à un fil et dit au marin de s'accrocher comme il le pouvait à l'armature du navire, la vague passa sur eux, et tentait de les prendre pour les enfouir dans les profondeurs abyssales... Ils réussirent à s'accrocher et ils repartirent, se remerciant l'un l'autre. Dean cherchait à présent Aloha, où était-elle ? Il manqua de tomber et s'agrippa à un des mâts. Il la trouva enfin et ensemble ils se tinrent là où ils le pouvaient.

Mais alors que le reste des marins tenaient fermement et résistaient contre la tempête, une vague gigantesque apparue et allait s'abattre sur eux. Dean attrapa le bras de Aloha et se tint en même temps sur le navire, il ne la lâchera pas ! Mais la force de la vague était telle, qu'elle les sépara tous deux et Aloha finit à l'autre bout, inconsciente. Dean se releva difficilement et essaya d'aller retrouver Aloha, il passa à côté de marins qui se tenaient fortement, puis arriva enfin jusqu'à elle. Dean essaya de la réveiller, mais elle ne bougeait pas, elle n'était pas morte, loin de là, car Aloha était une battante, il le savait, il la prit dans ses bras et tenta de la ramener en lieu sûr, il savait qu'elle voulait rester avec l'équipage mais elle était trop faible et elle les retiendrait plutôt qu'autre chose, il vit juste devant lui un homme qui apparemment allait chercher quelque chose au troisième étage, il l'appela et lui dit du mieux qu'il le pouvait dans la tempête.


- Peux-tu la mettre sur mon lit, il ne faut pas qu'elle sorte, elle risquerait d'y perdre sa vie en essayant de nous aider, et cela je ne peux la laisser faire ! Merci !

Le matelot prit Aloha et Dean après avoir laissé un dernier regard sur elle, il fonça aider les autres marins, la tempête n'était pas finie ! Il vit un marin qui allait passer par-dessus bord, comme tout à l'heure Dean, fonça vers lui, sauta et le pont étant tellement mouillé, il glissa à grande vitesse et réussit à attraper la main du marin, et le hissa sur le pont. Lorsqu'il fut hors de danger, il aperçut de l'autre côté du pont, une corde qui retenait une voile secondaire, elle allait s'envoler ou s'arracher, il fallait faire vite, il courut à nouveau, il arriva à la corde et tenta de la rattacher mais il n'y avait plus assez de mou pour faire un noeud.

- Bon j'espère que ça tiendra ainsi.

Il prit sa dague et donna un coup de toute sa force sur la corde qui fut donc désormais attachée au navire par la dague de Dean qui apparemment résister, mais il ne fallait pas que la tempête s'éternise !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanos Delm



Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Argent: 463 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: L' ouragan   Sam 31 Jan - 23:31

La pluie frappait Tanos, qui manoeuvrait le gouvernail. Il se tenait dressé comme une flêche sur la superstructure arrière, ses yeux rivés vers l'avant. Sa cape volait dans tous les sens, suivant les vents changeants, et le reste de ses vêtements lui collaient à la peau tant ils étaient mouillés. Serrant les dents, le capitaine essayait de se tenir debout malgré le vent le poussant vers l'arrière et le gouvernail qui allait bientôt avoir raisons des dernières forces dans ses bras. Le sol n'était plus qu'une petite mare d'eau, et une vraie chute coulait par les escaliers menant au pont. Le navire s'ébranla lorsqu'une vague plus puissante que les autres le frappa; et Tanos s'écroula à terre. Aussitôt, Vlad sauta sur le gouvernail et prit la relève pendant que le capitaine se relevait et descendait sur le pont. Les vagues enjambaient le bastingage sans difficultées, et le navire risquait de couler. Un peu partout, des hommes vidaient l'eau qui entrait avec leurs chaudières, et, bien qu'ils parvenaient à maintenir le flot, cela les occupaient et diminuait gravement le nombre de ceux qui s'occupaient des voiles. Le capitaine se dépecha de porter son assistance à la dizaine d'hommes qui essayaient de rentrer la voile principale avant qu'elle ne se déchire. Au même moment, un cri retentit de l'autre coté du pont.

Un homme à la mer! On a besoin de corde!

Un moment, Tanos se retourna pour s'assurer que l'autre serait sauvé, mais ce moment d'inattention suffit à une vague pour le frapper et le plaquer contre le bastingage. Crachant de l'eau, le capitaine ouvrit un oeil et vit des morceaux de bois se répendre dans l'eau. Surprit, il descendit à la calle et découvrit un trou dans la coque. Trois hommes essayaient de maintenir l'eau, mais ce la ne servit à rien. Il se joignit à eux et commença à placer des planches sur le trou, au moins histoire d'empêcher une inondation trop forte. Puis, il remonta, laissant les matelots vider l'eau qui se frayait tout de même un passage. Horrifié, il vit un homme tomber à l'eau depuis le nid-de-pie. Le pauvre bougre eu tout le mal du monde à s'accrocher à la corde qu'on lui lançait, puis à remonter sur le pont. Un médecin se jeta aussitôt sur lui. Le capitaine se mit à hurler des ordres!

RENTREZ TOUTES LES VOILES, BANDES DE TIRS AU FLANC! ON A BESOIN D'AIDE POUR COLMATER LES BRÈCHES DANS LA COQUE, ET IL NE NOUS SERVIRA À RIEN D'ESSAYER D'AVANCER! LA TEMPÊTE SE TERMINE BIENTÔT, IL NE FAUT PAS CÉDER!

Le capitaine remonta et s'aggripa au gouvernail de son mieux pendant que Vlad, à son tour, s'effondrait de fatigue. Bien que peu de marins l'entendirent, Tanos jura longuement tandis qu'il sent entandait un nouveau craquement venant tout droit de la cale. La tempête était presque terminée, mais le navire n'avait que peu de chances de survivre...

_________________
Cette guerre ce gagnera dans le sang de l'Angleterre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L' ouragan   Dim 1 Fév - 6:20

Cette tempête semble ne jamais en finir, ce n'est pas comme ça qu'ils vont arrivés à trouver le Capitaine Jack à condition bien sûr que leur navire tienne le choc. C'est sur Calypso devait vraiment être en colère pour que leur navire subisse se sors. Mais voyons pourquoi...Aloha connaissait bien les dangers des tempêtes mais là c'était du suicide d'avoir traverser 2 orages à pleine puissance. Jack n'aurait jamais fait cela, même s'il connaissait par cœur son Black Pearl jamais il aurait été en mer dans ces conditions. Ils en ont traverser des ouragans, mais jamais du affronter les éléments aussi fort et puissant. Un navire en pleine tempête c'est déjà risqué mais 2 en une fois c'est du suicide et aussi Tanos ne possède pas le compas de son Capitaine. Ce jour était sombre certes mais ce n'était pas fini. Si cette tempête se calmait, cela voudrais dire aussi qu'ils risquaient de tomber sur la Compagnie des Indes. Et la se serrais le massacre, donc fallait faire quelque chose de complètement stupide et suicidaire. Tout semblait si calme au niveau des oreilles d'Aloha, pas un seul bruit rien et pourtant elle sait que ce n'est pas le cas. Déjà se réveiller se serais une bonne chose. Aloha émergeait gentiment de son "sommeil" c'était désagréable de ne rien entendre, elle n'était pas seule. On lui parlait mais elle ne comprenait absolument rien alors elle faisait un petit sourire forcé. Elle se mettait assis mais on lui ordonnait de ce couché, pas question de ce coucher avec une tel tempête! Elle enlevait son haut, un débris avait réussi à se loger dans une des côtes quel salaud! Son matériel qu'elle portait sur elle, complètement détruit. Disons ce n'était pas ces débris qui la préoccupait vraiment, l'état de ces jambes. Si elle n'arrivait pas à marcher c'est foutu, elle ne servirait plus à rien. Jack ne voulait pas de marin invalide, se serais sûrement l'amputation. Ces pantalons étaient complètement déchirés, elle demandait du rhum ensuite enlevait petit par petit bout les débris. Elle ne ressentait rien, prenait un chiffon versait le rhum dessus. Elle pausait le chiffon dessus, elle n'avait jamais autant ressenti la douleur de sa vie. Donc c'était bon signe, si elle ressentait le rhum donc cela voulait dire que ces jambes étaient encore valide. Les larmes coulaient le long de ces joues avec un légère sourire. Maintenant fallait réfléchir, soit enlever le débris de sa côtes et être coincé dans ce "fichu" lit soit le laisser au risque d'avoir une infection grave et mourir sur place. Le gros défaut d'Aloha c'est qu'elle désobéi elle en fait qu'à sa tête. Le sacrifice, elle préfère voir ces amis vivres que mourir sous ces yeux. Maintenant sortir de cette chambre à la noix et pouvoir faire quelque chose d'utile pour les sortir de ce pétrin. Elle vérifiait ces jambes, essayant de les faire bouger. Ensuite tâtonnait sa tête, pas de bosse. A pars qu'elle a reçue un choc rien de bien méchant ce disait-elle. Elle ne portait ni bandeau, ni tricorne aucune protection à la tête. Tête haute c'est une marin de Jack, elle n'allait pas lâcher l'affaire aussi facilement. Aloha est loyal et fidèle mais très proche du fanatisme! Prête à tout pour aider ces amis et ceux qui peuvent l'être. Mais quand il est question de Jack là, elle devient une vraie fanatique...

Son regard était tourné vers celui qui la surveillait, évidement il pouvait toujours causé elle entendait rien de ce qu'il disait! Elle réussissait à bouger ces jambes, un gros effort. Maintenant faut se mettre debout mais avant elle avait besoin de quelque chose pour la booster un maximum, de lui faire oublier la douleur. La petite Aloha a plus d'un tour dans son sac, elle mâchait quelque chose puis. Se levait avec de la peine, sa volonté d'aller jusqu'au bout des choses font qu'on la surnom Kamikaze ou casse-coup. En plus que ce rafiot, oui elle l'a bien dit ce rafiot bougeait de tout les côtes c'était pas facile de tenir debout. Le marin la regardait, il devait l'arrêter à tout prix sinon elle allait se tuer inutilement? Une sorte de bagarre éclatait entre les deux, et involontairement il l'a bousculait enfonçant encore plus le débris dans sa côte.

-Espèce.... de crétin de marin d'eau douce! Tu crois que c'est le moment.... de nous battre!

Ce marin la regardait avec un sourire complètement idiot, Aloha appuyée contre le mur avait horriblement mal partout. Continuait de mâcher, un sourire idiot mais comme elle entendait pas se qu'il disait. Essayait de lire sur les lèvres, elle était mal barré avec cet énergumène. Mais que lui voulait-il lui? Ce n'est pas un marin d'eau douce qui va faire la loi et encore moins apprendre à Aloha comment on se comporte sur un navire! Ces années de service lui ont montré à quel point les marins sont parfois stupide et sont la cause de leur propre destruction. La petite Aloha ouvrait légèrement sa « veste » le sang coulait, le marin devant rigolait comme un idiot. Ce fut l'erreur qu'il ne devait pas faire devant Aloha. Elle levait la tête, son regard était rempli de haine et de colère. Se relevait encore plus déterminé que jamais. Ce marin reculait et voulait empêcher à tout prix Aloha de sortir quite à la tué? Elle se rapprochait de lui comme une ombre menaçante, il prenait un pistolet qui n'était pas mouillée et menaçait la pirate de Jack. Son colère et sa haine lui donnait de quoi tenir un moment. Elle le regardait avec mépris et dégout:

-Va-y tue-moi! Ce n'est pas toi qui m'arrêtera! Aller qu'est-ce que tu attend...tire! Je suis sans défense alors va-y l'occasion est trop belle. Mais je reviendrais toujours plus forte et puissante...

Le marin la regardait d'un air disant « Mais elle délire complètement cette folle! » Aloha s'arrêtait à environ quelques centimètres du marin. Elle n'avait pas l'intention de le tuer, lui plantait son arme sur elle. Celle-ci restait relativement calme! Cet espèce d'idiot, demandait à Aloha d'enlever sa chemise. Ou voulait-il en venir là? Elle devait obéir en cherchant une solution au plus vite. Elle se trouvait en petite chemise, comment elle a compris se qu'il lui demandait vu son regard et la façon dont il agissait avec elle. Elle se frottait les bras, elle avait de la chance parce que si elle n'avait pas fait de la résistance physique avec Jack. Elle ne serait plus là, le marin découvrait le tatouage avec le Black Pearl et le J au milieu.

-Non....tu es ..... marin ... de Jack Sparrow! Mais bien sûr que c'est toi! La seule marin qui n'est pas avec l'équipage de Jack! Qu'est-ce que tu as fait! Répond sal garce!

Aloha ne répondait même pas, elle n'était nullement responsable de ce qui est arrivé. Pourquoi elle? Facile la seule femme présente sur le Pearl! Donc c'était facile de l'accusé, de lui faire portée le chapeau. Ensuite qui est ce marin mystère, faut sortir de là et vite. Il l'a frappait au visage et s'amusait à la sentir en dessous du cou. Intérieurement, elle bouillonnait de colère. Il profitait d'elle se pourri, Aloha en profitait d'une seconde d'inattention pour le frapper avec son coude. Une nouvelle bagarre entre les deux. Aloha est trop connue maintenant, elle gène beaucoup vu sa relation avec le Capitaine Jack Sparrow. Ennemie publique numéro 1 par le gang de son père qui ne souhaitait qu'une chose sa mort. Ce marin sais le point faible d'Aloha son débris qui dépassait légèrement de sa chemise. Elle sait qu'elle doit éviter de trop le frôler, la bagarre durait un moment. Elle comprenait un peu que cet crétin voulait sa mort, Aloha ne se considérait pas comme une héroïne. Juste une banale pirate, un peu cinglée sur les bords n'en faisant qu'à sa tête. Une histoire de trahison, d'argent, d'espion au sein même de l'entourage de Jack. Mais en réalité la vraie cible ce n'était pas Jack! Elle! C'était elle que la Compagnie des Indes voulait attirés, car elle était plus qu'une menace pour eux. Voila la vraie histoire, ils se sont fait piégés. Aloha avait de la peine à rester debout, mal douleur. Mais elle avait l'envie de vengeance...

-You are the traitor ... that Jack had confidence in you ...

le marin souriait et enfonçait jusqu'au bout le débris, Aloha souriait elle se foutait carrément de lui.

-Tu va mourir Aloha pour ta trahison...Personne ne saura la vérité...

-Non je ne vais pas mourir....je vais être libre! Libérée de la mort elle même!

-Dit tes dernières prières avant de mourir...

-Will meet in hell or Satan Lucifer!

Aloha s'appuyait avec son bras, la douleur était terrible. Son front commençait à devenir chaud, elle souriait. Il la prenait pour une vraie folle.

-Tu devra répondre... de tes actes... devant les Capitaines! Je ne suis plus seule...

Aloha prenait une bouteille de rhum et le fracassait sur la tête du marin avant qu'il ne tire. La petite marin de Jack, souriait. Elle remettait sa « veste » en place, marchait tranquillement tout en arrivant à la porte. Essayait de voir quelque chose, la tempête était presque terminé. Bon signe, mais le navire lui risquait de ne pas tenir. Ouvrait la porte, prenait son courage à deux mains et sortait. Les débris continuaient de voler partout, son regard sur les voiles. Ils vont jamais y arriver tout seul, elle marchait en direction du mat tête haute. Jack Sparrow et Aloha se ressemblait beaucoup, ils n'écoutaient pas les ordres. Ils suivaient leur instinct, défiant les lois de la nature et du monde. Ils aimaient l'océan et le rhum. Aloha était le côté féminin de Jack, tout les deux à faire des bêtises mais s'en sortait toujours. La petite Aloha avait l'impression que le temps était au ralenti comme dans un film. Elle marchait sur ce pont complètement ou presque détruit. Elle affichait un sourire, elle disait:

-C'est l'heure....

Elle n'entendait absolument rien, elle voyait les choses oui mais entendait pas se qui se passait. Avec la seule force de ces bras montaient en haut du mat pour donner un coup de main aux hommes et les remotiver! Arrivé en haut, prenait une corde s'attachait avec et aidait les hommes a plier la grande voile. Se que faisait ensuite Aloha était nulle, mais elle chantait! Pour donner de la voix, du courage et de l'espoir. Elle puisait dans ces ressources pour tenir le coup, son front était bouillant. Après des heures, des heures et des heures de luttent acharné contre la tempête un rayon de soleil traversait le ciel éclairant le Vent d'Est. Ils avait réussi l'impossible, pouvoir survivre à 2 tempêtes en même temps. Les dégâts étaient énorme, les pertes humaines on ne savait pas le nombre. Aloha était toujours assise sur son mat, là-haut tout est si magnifique. Elle regardait les hommes sur le mat et ceux sur le pont. Épuisé et c'était normal, Aloha ne sentait plus ces jambes. Elle avait trop forcés, sa côtes la faisait souffrir. Le soleil revenait doucement, elle se tournait vers les hommes et leurs disaient avant qu'ils descendent:

-L'attaque... de Jack Sparrow..... n'était qu'un pretexte....pour que la Compagnie...m'arrête. Nous ...avons été .... piégé....Y ... a ... un traitre....parmi... nous...Je vous... ai tout... condamné....Je ... suis désolée. Retrouvez... Jack....vivant... dite... lui qu'Aloha ne pourra....le rejoindre....Désolée....sorry....

Les larmes coulaient, Aloha avait été piégée en première. C'était encore un coup de son père! C'est Andrew qui voulait s'attaquer à Jack parce que sa fille l'avait approché de près! Le sourire forcé, Aloha sentait ces forces la quittée lâchement, elle n'était pas stupide. Elle restait en haut du mat, là ou elle avait toujours été sur la Pearl. Elle regardait en bas le pont et ces petits hommes, tout petit. Elle voyait aussi le « traitre » sortir de la chambre en fureur. Aloha rigolait s'appuyait et dit:

-Time ... of time.....Vivez en homme libre, mourrez en brave...

Sa main était ensanglantée, sa respiration douloureuse, épuisée. Elle avait besoin de croire en l'avenir. Elle parlait toute seule là-haut, n'entendait pas si on l'appelait. Le soleil l'illuminait, elle était contente joyeuse. Ce traitre là en bas, le payera un jour, Dean avait les connaissances de bases de la défense et médecin. Tanos lui était Capitaine, différent de Jack mais pourquoi a-t-il foncé dans ces 2 tempêtes? Était-ce William qui lui avait conseiller d'y aller? L'avait-il menacé pour y aller volontairement et condamné ces marins? Elle ne le saurait jamais...Elle hurlait dans sa langue Aloha! Mahalo ( merci ). Un grand sourire, elle sait qu'elle avait besoin de soin. Mais vu les événements c'était trop tard. Elle la cause de tout ceci ... Mais quelque chose clochait, pourquoi Jack Sparrow ne l'avait pas repris à Tortuga? Savait-il le complot? Ou pas...

La petite Aloha affichait une grimace de douleur, ces yeux lui piquait. De toute façon, elle n'entendait plus rien. Ces jambes étaient dans un tel état, sa côte c'était brisés. Elle était gagnée par la fièvre parce qu'elle avait volontairement gardé le bout de débris au lieu de le retirer. Elle aurait du cela lui aurait éviter que William l'enfonce encore plus. Aloha avait la position du marin qui boss sur le mat. Elle disait à voix basse:

-Sacrifice....

Sa lourde tête se baissait légèrement, en bas William explosait de joie intérieurement. Enfin débarrasser de la gêneuse, de celle qui avait osez défier les lois. C'était le sors réserver à ceux qui s'attaquait à la Compagnie, aux gangs...Si Aloha mourrait, ce serais la victoire de l'ennemi. Au contraire si elle survivait, on ne sais pas se qu'elle deviendrait...Parce qu'elle avait désobei, sans ça elle n'aurait jamais su pour Jack avait été attaqué. Elle refusait qu'on la traite en héroïne, d'idole ou icone...
Revenir en haut Aller en bas
Dean Clesh
Bon marin


Nombre de messages : 43
Age : 25
Date d'inscription : 02/01/2009

Feuille de personnage
Argent: 85 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: L' ouragan   Dim 1 Fév - 13:01

Dean vit enfin le ciel se dégageait et la tempête se calmait presque aussitôt. Il se laissa tomber sur le pont, il était vidé de ses forces. Le navire en avait pris un sérieux coup. Des hommes se félicitaient mutuellement, ils étaient heureux de s'en être sortis. Dean leva les yeux vers le ciel, il était désormais d'un bleu si beau comparé à ce qu'ils venaient d'affronter. Il regarda en haut du mât, Aloha était là-haut, mais comment cela se faisait-il car Dean avait bien dit qu'elle devait se reposer. Dean regarda les autres marins, l'un d'eux regardait Aloha en souriant. Dean s'approcha vers lui rapidement et lui dit face à face.

- Quelle est la raison de ton sourire ?

- Parce que tu crois que tu me fais peur, minus !

- Tu devrais !

Dean donna un sérieux coup de poing à l'homme qui ne paraissait pas être un matelot de l'équipage de Tanos, car les autres marins ne firent rien pour empêcher Dean de le faire. Ce dernier se mit en dessous du mât et cria à Aloha.

- Que fais-tu Aloha ? Redescend !

Mais Dean voyait bien qu'Aloha ne voulait guère descendre, elle avait l'air faible, même très faible. On avait l'impression qu'elle allait tomber d'un instant à l'autre, Dean se dépêcha de monter au mât, il peinait à monter, ses forces étant faibles, mais la volonté de venir en aide à son amie était plus forte que la fatigue, il arriva enfin en haut, il s'approcha doucement de Aloha et s'arrêta à deux mètres d'elle.

- Aloha, tu es blessée, il faut que tu redescendes. De plus tu es meilleure médecin que tout ceux qui sont sur ce navire et c'est pas peu dire ! Allez viens Aloha.

En bas, le dénommé William se releva et hurla à Dean de tels injures que les marins de l'équipage de Tanos l'attrapèrent et le ligotèrent. Dean lui, regarda à nouveau Aloha, qui n'allait pas tarder à se laisser tomber s'il ne faisait rien, il s'approcha encore et attrapa Aloha par le bras. Il l'aida à se relever et elle dût se résoudre à repartir sur le pont avec Dean, car ce dernier ne la lâcherait pas jusqu'à temps qu'ils soient tous deux sur le pont et à moins qu'elle ne décide de sauter avec Dean, elle devrait suivre Dean sans broncher ! Une fois qu'ils furent redescendus, Dean regarda Aloha et lui dit.

- Je ne sais pas quelle idée tu as eu, mais ne refais plus ça, je t'ai dit avant de partir qu'on s'en sortirait tous les trois, et c'est ensemble qu'on retrouvera Jack.

Dean se tourna alors vers l'homme qui était très énervé contre Dean et Aloha.

- Qui es-tu misérable ?

Dean se souvint qu'il avait laissé Aloha avec lui au troisième étage. Dean comprit alors avec ce qu'il avait vu précédemment que l'homme devait avoir essayé de faire quelque chose sur Aloha, mais quoi ? Dean commençait à bouillir en lui.

- Si j'apprends, que tu as fait quoi que ce soit sur Aloha ...

Dean prit son pistolet et pointa l'homme, qui changeait de tête, Dean ne voulait pas le tuer, en tout cas pas tant qu'il sera sur le navire de Tanos. Il voulait juste montrer à cet homme qu'il ne fallait pas toucher à ses amis. Il rangea son pistolet car Tanos arrivait vers eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanos Delm



Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Argent: 463 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: L' ouragan   Dim 1 Fév - 19:59

D'un pas lourd, le capitaine s'avançait lentement vers Dean et le matelot. Son visage avait retrouvé son masque inexpressif et ces yeux seuls montraient que la colère qu'il contenait risquait de déborder. Les bras le long du corps, ses mains refermées en deux poings, il se planta entre les deux hommes, un air sévère dans les yeux. Néanmoins, il se doutait déjà que Dean n'était pas dans le tort, car il connaissait le dénommé William, et il savait qu'il avait un passé plus que douteux quand à ses connaissances. Le capitaine et le marin se lancèrent chacun des regards noirs. D'un coté, le marin, qui faisait facilement la même taille que Tanos, mais qui était bien plus massif et musclé. De l'autre, Tanos, qui semblait bien faible en comparaison au géant. Les deux hommes étaient tendus au maximum, car tous les deux savaient qu'ils allaient se battre.

Qu'est-ce que ci passe, ici? Je croyais t'avoir fait comprendre que tu devais partir, William! Ne me dit pas que tu as eu l'idée stupide de monter à bord, quand même?

Dès que le matelot fut sûr qu'il n'avait pas une chance de s'en tirer, il sauta sur le capitaine, poings en avant. Quand à lui, Tanos bondit sur la droite pour éviter le coup puis se relança à l'assaut. Il tenta de frapper le marin, mais celui para le coup. Un objet argenté brilla un court moment et William hurla de douleur, une longue cicatrice sur la joue. Le capitaine l'avait frappé de sa griffe, feintant un coup de poing sur la gauche tout en s'élançant sur la droite. À cet instant, quelques marins semblèrent se réveiller et se jetèrent dans le combat, puis la bagarre commença dans un torent de poings et de pieds. William jouait des coudes pour éloigner ses adversaires, et sa force lui permettait de tenir en respect bien des matelots. Puis, il dégaina un couteau et se mit à en menacer ceux qui l'approchaient. Un marin plus téméraire que les autres se prit un coup de couteau dans l'épaule et il s'effondra. William se jeta sur lui, mais se stoppa d'un coup, comme figé, en entendant le bruit d'une gachette de pistolet. Tanos avait levé son arme.

Lâche le, et je ne le dirai pas deux fois. Pose ce couteau.

Et puis quoi encore? Prends ça!!!

Tanos tira, au moment même où le traître se jetait sur l'homme à terre. Il toucha sa cible dans la poitrine, et l'homme s'effondra sur le marin, qui poussa un gémissement. Peu de marins eurent le courage de rester sur place pendant que Tanos se penchait sur l'homme pour lui poser des questions. Malheureusement, il était mort, en s'empalant sur sa propre arme dans sa chute. Triste histoire, quoiqu'assez ironique pour le mort. Rangeant son pistolet, Tanos s'avança vers Dean et s'adressa à lui.

Bravo, Dean. J'aimerais aussi donner des félicitations à Aloha, mais... Où est-elle? Et aussi, pourquoi c'est-il attaqué à vous?

_________________
Cette guerre ce gagnera dans le sang de l'Angleterre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L' ouragan   Lun 2 Fév - 1:18

Aloha regardait Dean, elle comprenait quedale se qu'il lui disait. Sûrement qu'elle se faisait gueulée dessus parce qu'elle était monté sur le mat aidé les hommes au lieu de rester en bas avec William. Si elle avait pas réagi, de sortir de la chambre. Dieu sais se que ce salaud lui aurait fait, c'était plus une sorte d'échappatoire qu'autre chose. Ou une idée complètement suicidaire, mais elle n'était pas tirée d'affaire quand même. On la planta assise contre le mat, superbe idée! On la laissait là, bon et ensuite? Dean était à côté de Tanos et William, Aloha avait le regard pensif. Première chose à faire, ces jambes, elle appuyait légèrement avec sa main droite dessus. Comme elle entendait pas les commentaires, elle continuait d'appuyer sur sa jambe. Heu Aloha se serais pas mieux d'enlever tes bottes? Quel sote, elle se penchait légèrement en avant. Le fait de ce pencher appuyait sur sa côtes cassé, la faisant grimacé de douleur. Elle se débarrassait de ces bottes, puis regardait d'un peu plus près l'état de ces jambes. Elle sortait sa petite dague et voulait voir si ces jambes réagissaient. Elle prenait la lame et appuyait sur sa jambe droite, elle ressent qu'on appuie mais de douleur. Elle faisait la même chose avec sa jambe gauche, pareil aucune douleur mais ressens bien qu'elle appuyait dessus. Elle jetait un coup d'œil c'est en cours de guérison. Ensuite essayer d'entendre quelque chose, elle inclinait légèrement la tête et tapotait l'oreille mais entre temps. Elle observait la bagarre et l'un des hommes de Tanos est blessé. Aloha soupirait et faisait un signe de la tête, elle devait faire son boulot mais comme elle ne pouvait pas bouger. Fait signe qu'on l'amène à elle ce marin, on l'amenait à elle. Elle avait la tête appuyée contre le mat, elle avait tellement mal. Ce marin était emmené vers Aloha, celle-ci l'observait avec un sourire. Elle demandait du rhum, commençait à nettoyer la plaie puis son regard croisait celui de William. Elle tournait la tête comme honteuse, elle toussait. Les larmes coulaient du à la douleur, c'était insupportable. Comment tenir le coup dans de tel condition. Elle soignait le marin, elle appuyait sa tête sur l'épaule du marin, elle pleurait comme un bébé. Elle commençait à avoir de la peine à respirer avec ces innombrables douleur partout. Elle tournait son regard vers la bagarre, mais William est touché et chute sur sa propre arme.

-NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNN!!!!!!!!!!

Aloha met se tape la tête avec sa main, mais pourquoi... Il l'avait pas retenu! Mais quel espèce de con! Il fallait le faire parler et non le tuer. Cela n'arrangeait pas ces affaires, loin de là. Elle bouillonnait de colère, comme elle s'énervait encore plus. Elle commençait à ne plus supporter ce qui lui arrivait, elle fixait du regard le corps sans vie de William. Mais d'après elle, William et Tanos se connaissaient. Sûr et certaine sur cela, ensuite Tanos félicitait Dean puis s'approchait d'Aloha. Celle-ci n'entendait pas Tanos lui parler, elle fixait le pont en essayant de comprendre. Pourquoi la Compagnie des Indes s'est attaqué à Jack Sparrow sachant qu'Aloha n'étais pas sur le Pearl au moment de l'attaque? Un petit coup de vent faisait volée jusqu'à ces pieds son tricorne. Elle forçait avec son pied droite de le choper pour qu'elle le rattrape, elle le mettait sur sa tête. Quand elle levait la tête observait Tanos et Dean qui la regardait, elle tournait la tête sans répondre à la question. Elle regardait avec mépris et haine Tanos:

-Combien Tanos! Combien t'a-t-il payé ....

Aloha était furieuse, elle frappait de l'un de ces poings sur le pont. Elle toussait, elle en avait assez de la douleur. Elle demandait à des hommes de l'aider à se lever malgré le fait qu'on l'engueulait qu'elle ne devait pas bouger.

-ça suffit! De toute façon vous pouvez toujours essayer de parler je ne vous entend pas! Je suis sourde...

Elle était plus que furieuse, de la folie furieuse. On l'aidait à se lever, se rapprochait de William et voyait bien que c'était un des bras droits de son père. Elle n'avait pas répondue à la question, qu'est-ce que William lui voulait et lui avait fait. Elle serrait du poings tellement la colère la gagnait, sa respiration est trop douloureuse. Elle ouvrait sa chemise remplie de sang, mettait sa main dessus. Elle se laissait tombée à genoux, larmes aux yeux. Apparemment pas beaucoup de monde avait compris pourquoi Aloha s'obstinait à se taire, elle allait être obligée de s'exiler. Elle avait tellement mal, cela lui coupait la respiration. Quel enfoiré William...Mais apparemment Tanos est mouillé dans cette histoire. Elle se couchait sur le pont pour avoir moins mal, elle soupirait. Elle était trop fatiguée, épuisée de cette lutte contre la nature qu'ils auraient pu éviter. Aloha très très pâlotte, elle prenait une petite bouteille. Elle le secouait, tirait le bouchon mettait son nez dessus. Elle buvait le liquide jusqu'au bout, elle toussait en crachant du sang. Elle était trop furieuse, trop énervée de s'être fait berner à ce point et surtout que son père est derrière cette histoire. Elle fermait les yeux en gardant avec elle se qui c'était passé avec William. Les autres médecins fonçaient, ils voyaient le sang coulé de la chemise. Sa blessure qui lui faisait tellement mal, et le médecin se tournait vers les deux hommes:

-Que faisons-nous? Sa blessure est profonde, retirer ce qu'elle a la videra de son sang et la tuera. Et de l'autre si on l'a laisse elle mourra aussi par infection... Mais que c'est-il passé au juste?
Revenir en haut Aller en bas
Dean Clesh
Bon marin


Nombre de messages : 43
Age : 25
Date d'inscription : 02/01/2009

Feuille de personnage
Argent: 85 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: L' ouragan   Lun 2 Fév - 20:47

Dean ne comprenait pas la réaction d'Aloha, son agresseur venait d'être tué, et elle criait comme-ci elle venait de perdre quelqu'un de cher à ses yeux. Dean lui remercia Tanos, et commença à aider les hommes à remettre le navire en ordre et à essayer au mieux de réparer quelques petits dégâts, après tout il n'était pas marin ébéniste pour rien. Il aida les matelots à remettre les choses à leur place et à faire des noeuds pour réparer temporairement certaines cordes qui trainaient sur le pont. Il dut également prendre des morceaux de bois et des planches pour réparer certaines parties du bastingage qui était bien amoché.

Aloha elle était au soin avec les médecins mais ces derniers réfléchissaient trop longtemps et Aloha ne pouvait continuer à perdre du sang sans qu'ils ne réagissent. Dean rangea quelques caisses et avança vers l'un des médecins.


- Vous allez vous bougez oui ou non ? La vie d'Aloha est en jeu, vous êtes des médecins ou des bons à rien ? Je ne pense pas que le capitaine Griffe vous paye pour ne rien faire ! S'il faut vous aider je le ferai, mais faites ce que vous avez à faire !

Dean n'aurait pas voulu donner des ordres non loin de Tanos mais la situation était trop grave pour laisser des incompétents se parlaient pour savoir ce que serait la meilleure solution pour essayer de sauver Aloha. Les médecins comprirent enfin ce que voulait dire Dean et emmenèrent Aloha dans l'infirmerie du navire, au moins ils essaieraient de faire quelque chose. Dean ne se rendait pas compte des situations, ils venaient d'essuyer un orage, un homme était un traitre et Aloha était mourrante, Dean venait également de perdre son père il y a seulement quelques jours. Dean avait trop pleuré pour se laisser abattre et mieux valait croire à une guérison d'Aloha qu'à sa mort. Pour essayer de ne pas y penser, il continua d'aider les marins à réparer le navire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanos Delm



Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Argent: 463 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: L' ouragan   Mer 4 Fév - 0:29

Tanos enrageait. Une rage froide et mal contenue en lui qui menaçait d'émerger à tout moment. Non seulement Aloha avait eu l'insolence de le soupçonner d'être de mêche avec l'autre, mais en plus elle l'avait criée devant tout l'équipage. Il lui était déjà arrivé qu'on dise de lui des choses purement et simplement insultantes, mais jamais d'une telle façon. En temps normal, le capitaine aurait immédiatement défié en duel à main nue l'insolent, mais Aloha était blessée, (dieu l'en bénisse). Le capitaine se contenta d'un signe de main envers son second, qui se mit aussitôt à distribuer des ordres.Le marin était habitué à, parfois, remplacer le capitaine lorsque celui-ci avait d'autres sujets de préoccupations en tête, et surtout quand il était d'humeur à tuer un requin à main nue. Malheureusement, comme aucun requin ni même la plus petite des malbêtes ne trainait dans le coin, le capitaine avait besoin de se calmer dans sa cabine, seul. Ouvrant la porte comme le tonnerre, il posa son pistolet sur le bureau d'un geste rageur. Ruminant de sombres pensées pendant un court moment, il finit par appeler le maître d'équipage. Dimitrov, un vieux matelot édenté portant des cheveux blancs comme le givre, pénétra dans la pièce assez rapidement.

La fille est-elle réveillée? Non? Et bien, envois la moi quand elle pourra marcher. D'accord?

Ce dernier mot arracha un sourire au marin, qui avait très bien compris que ce n'était pas une simple demande, mais bien un ordre.

Oui m'sieur! Je peux la prévenir du danger qui la guette si elle ne fait pas attention à sa langue?

Si ça te chantes, espèce de loup de mer! Aller, file, et ne lui fais pas croire que je vais la tuer, d'accord?


Dimitrov sourit à la remarque, mais ne dit rien. Puis, comme un petite air de déception dans ses yeux rieurs, il partit.

_________________
Cette guerre ce gagnera dans le sang de l'Angleterre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L' ouragan   Mer 4 Fév - 3:43

Cette histoire est des plus louches, pour Aloha va falloir tirer tout cela au clair. Car la Compagnie des Indes vont bien leur tombé dessus un jour ou l'autre! A moins de retrouver Sparrow avant eux, mais on arrivera au même point. Maintenant que William est mort, elle n'en saurait pas plus. Elle allait devoir elle toute seule découvrir le fin mot de cet histoire, elle sait qu'elle est menacée de mort. Si la Compagnie l'attrape en vie, c'est pas pour la pendre exceptionnellement. Non c'était pour l'envoyée à son père et là elle savait très bien se qui l'attendait. Mais pour le moment elle ne pouvait rien faire. Les médecins qui étaient dans la chambre réfléchissaient, ils fallaient effectivement essayé de faire quelques choses. Ils se tournaient vers leur chef, celui-ci décidait donc de faire l'impossible retirer se qu'elle avait dans sa cote au risque de la tuer sur le coup. Ils se mettaient au travail, le médecin cheffe était pas un idiot. C'était une bonne médecin qui avait les capacités de les aider. Le chef commençant à nettoyer autour de la blessure, ensuite il devait retirer le débris qui a été enfoncé volontairement par William. Il commençait l'extraction mais il se trouvais déjà face a un soucis. Il est coincé dans la cote, comment le sortir de là. Le sang coulait, le chef cherchait la solution. Il ne pouvait pas l'ouvrir sous peine de la voir mourir sous leur yeux. Il décidait donc de donner un coup sec pour le décoincé, il se préparait et le donnait son coup sec. En faisant cela, il réussissait à sortir un petit bout. Le sang lui coulait dans les mains, derrière les autres médecins essuyait. Ils discutaient entre eux, ce nom Aloha Ihnoe était pas si inconnu que cela. Bien sûr la fille d'Andrew, médecin à temps partiel à Tortuga et médecin professionnelle sur la Perle Noir. Le chef n'avait jamais vu une telle blessure, mais le boulot était pas fini. Il fallait continuer de le retirer gentiment, bout par petit bout. Mais il fallait se dépêcher, dans la précipitation un des médecins casse le débris en 2. A ce moment là, le cœur de la pirate s'emballe. Le chef grondait le médecin et leur dit de stopper. Elle était d'une telle pâleur, les médecins se regardaient. Puis le chef prit la decision la plus folle, le retirer complètement. Il prenait le dernier bout et tirait de toute ces forces. Le morceau sortait enfin du corps inanimé d'Aloha, le sang giclait. Un autre médecin se relayait pour stopper l'écoulement de sang, ensuite ils devaient remettre en place la cote cassé. Le chef plaçait dans de l'eau le débris qui avait une longueur de 3 cm. Le sous chef nettoyait le sang, désinfectait et placèrent un bandage bien solide. Les médecins étaient très septiques, ensuite les jambes durement touché par la tempête. Aloha avait déjà nettoyés, mit les pansements bandages. Le chef médecin observait se qu'avait fait la petite médecin, il était étonné. Il observait les blessures, apparemment Aloha ne pouvait plus marcher. Il se frottait le menton, puis regardait ces hommes. Les heures passaient et les médecins ne sortaient pas de la chambre, ils discutaient entre eux. Le chef était vraiment très soucieux, il craignait de devoir assumer la responsabilité d'une possibilité de décès sur son dos. Aloha était couché sur son "lit", toujours aussi pâle qu'un cadavre. Sa respiration était très faible et son pouls " quasi" nulle.

Le chef qui s'occupait de l'état d'Aloha sortait de la chambre, le soleil était au environ de 17h le soir. le pauvre homme était épuisé, il sortait avec dans un chiffon se qu'il avait retiré plutôt. A peine était-il sorti qu'on lui pausait trop de question:

-Nous avons de bonne et mauvaise nouvelle concernant la patiente Aloha Ih..., nous avons réussi mais avec beaucoup de mal à lui retirer ce qui c'était logé dans sa cote. C'est cet objet d'environ 3cm de longueur qui lui a cassé la côte. D'après nos constations ce n'est pas la tempête qui lui a enfoncé volontairement cet objet. Ensuite les mauvaises nouvelles, notre patiente à perdue beaucoup de sang. Si elle se reveille elle ne pourras pas remarché avant très très longtemps voir jamais, elle risque l'amputation. Son état est critique, nous sommes très septique à une possibilité de guérison. Je suis désolé, nous ne pouvons rien faire de plus. Ne vous attendez pas à un miracle...Malheureusement, je le crains nous devons nous attendre à un décès de sa part.

Le chef médecin passait devant Dean et lui glissait un mot à l'écart des oreilles indiscrètes:

-Je vous autorise à voir votre amie car ce sera sûrement les dernières heures, nous pensons qu'une tentative de meurtre c'est dérouler sous notre nez et que personne n'a rien vu. Ne vous attendez pas à une réaction positive, attendez-vous à devoir vous préparez à un nouveau deuil. Ne soyez pas effrayé de ce que vous allez voir, allez-y. Si vous voulez rester seul un moment avec elle, dite leur aux autres médecins que je vous l'accorde. Apparemment, vous êtes quelqu'un qu'elle appréciait beaucoup la petite matelot de Sparrow.
Revenir en haut Aller en bas
Dean Clesh
Bon marin


Nombre de messages : 43
Age : 25
Date d'inscription : 02/01/2009

Feuille de personnage
Argent: 85 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: L' ouragan   Mer 4 Fév - 15:36

Dean vit le médecin sortir sur le pont, il finit les dernières réparations de son côté et alla à sa rencontre. Le médecin lui parla de l'état d'Aloha qui était loin d'être bon, en effet, elle pouvait très probablement perdre la vie, la blessure étant trop profonde. Dean comprit qu'il devait voir Aloha pour dire apparemment ses dernières paroles à Aloha. Il entra dans l'infirmerie, et croisa les deux autres médecins qui partirent lorsqu'il arriva, elle était étendue sur le lit, elle était dans un état déplorable, mais pourtant elle respirait encore, et Dean s'approcha d'elle.

- Le médecin m'a dit que tu finissais par m'abandonner ? Ne te souviens-tu pas de ce que je t'ai dit sur le port, on s'en sortirait tous ensemble et là tu es en train de ne pas tenir ce que je t'avais dit. Aloha, je sais que tu m'entends, je sais aussi que tu as assez de courage pour surmonter cette épreuve, tu n'es pas la médecin du Black Pearl pour rien. De plus, si tu meurs que deviendrais-je ? Un simple marin qui ne fera rien de ses jours, condamné à rester un simple homme vivant à Tortuga et finissant par mourir comme son père par le gang ? Toi seul m'a redonné espoir avec Tanos, mais sans toi, ma vie ne sera plus pareille.

Dean s'arrêta de parler, il se sentait mal, très mal, il se sentait si triste et à la fois coupable de l'avoir laissé seule avec un monstre tel que William. Pourquoi n'avait-il pas emmené seul Aloha dans sa chambre et la verrouiller pour qu'Aloha soit en sureté ? Tant de questions trottaient dans la tête de Dean qui ne savait plus quoi faire et plus quoi dire pour qu'Aloha se remette sur pieds. Il restait là, il continuait de parler disant à Aloha qu'elle était une amie extraordinaire et qu'il souhaitait ne pas voir son destin tragique devant ses yeux devenus brillants.

Les médecins revinrent dans la salle, Dean devait apparemment partir de la pièce, il ne voulait pas vraiment, mais sur ce navire il avait des ordres à respecter, et il devait à contre coeur repartir sur le pont pour continuer la réparation du navire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L' ouragan   Jeu 5 Fév - 6:26

[ Juste pour info, Tanos m'a demandé de continuer il saute ce tour xD tiens Tour ... Tower of Terror! The Twilight Zone est ici? désolée un moment de délire avec le mot tour xD ]

Après le départ de Dean, les médecins se retrouvaient et observaient mais pour le moment absolument rien à faire. Alors se qu'ils faisaient s'étaient discuter entre eux, le chef s'asseyait trop fatigué en s'asseyant comme un lourdeau sur la chaise. Mettant sa main sur la tête, ils regardaient ces hommes. Ils n'en pouvaient plus alors qu'ils avaient quasiment rien foutu, pour eux une personne dans un tel état c'est quelqu'un de "mort" or si c'était Aloha qui soignait une personne comme ça. Elle ferais absolument tout pour la sauver! C'est la promesse qu'elle avait fait à son Capitaine, sauvé et pouvoir compté sur une vraie médecin à bord de son navire. S'était le rêve qu'avait sa maman, au moment de sa seconde fugue à 13 ans. Elle lui avait demandé de promettre de devenir une des meilleurs médecins de Tortuga. Elle s'était renseigné ou elle pouvait apprendre la médecine, on lui avait conseillé Port Royal sachant que c'était le territoire ennemi. Elle avait décidé de partir là-bas, au moins son père ne viendrait pas la chercher chez les Anglais. Donc elle avait embarqué clandestinement sur un navire en direction de cette ville portuaire de Port Royal. Vu qu'elle était mineur et ne portait pas d'habit pirate, elle décidait donc d'aller d'abord travailler comme aide à l'infirmerie de la ville et non du Fort. On lui apprenait aussi à écrire et lire se qui lui était très utile maintenant. Elle n'avait pas oublié sa maman, elle avait donc grandit chez les Anglais. Elle devenait une bonne infirmière qui retenait facilement se qu'on lui disait. Ensuite, elle devenait bien plus tard une médecin qui travaillait au Fort de Port Royal sous les ordres de Lord Cutler Beckett. Elle était bien connue de tous, une belle femme qui avait un sacré caractère et une volonté de fer. Elle allait aussi à domicile mais gratuitement ce qui mettait en colère son chef, puis un jour Beckett l'invitait chez lui. Il lui annonçait que son père Andrew savait qu'elle était ici et que c'était une pirate! C'est se jour-là qu'il la marqua au fer du P sur le bras, elle n'avait pas d'autre choix que de quitter Port Royal pour retourner à Tortuga et faire son métier. Lorsqu'elle arrivait sur place, la ville n'avait pas changé mais elle si. Mais il lui fallait trouver un job comme médecin dans cette ville, et c'est là qu'elle rencontrait Johasmee Gibbs. Étrange personnage dit toujours la petite Al quand on lui pause la question. Et c'est vrai qu'elle était monté clandestinement à bord de la "perle" pour avoir une nouvelle vie de médecin pour sauver les pirates et ceux qui avait besoin d'une vraie médecin. Aloha ne demandait jamais de l'argent à ces clients, la seule chose un peu d'hospitalité vu sa misère. Très peu de personne savait qu'Aloha habitait dans le Bordel ou sa défunt maman travaillait. Ensuite, les tatouages qu'elles avaient fait. C'était elle qui faisait les dessins et les proposaient à un étrange tatoueur indigène lui aussi. Le dernier était le Black Pearl avec le J au milieu pour prouver sa total fidélité et dévotion à Jack Sparrow. Et Aloha avait pu se rendre compte que Jack Sparrow ne prenait que les meilleurs sur son navire. Il avait donné sa total confiance à ce petit bout de femme comme il le disait pour soigner et sauvé ces hommes. Mais il était vrai que Jack esquivait souvent la visite médical. Quand elle se trouvait à terre, elle allait voir aussi une sorte de sorcière pour lui donner quelques petits trucs de médecine non douloureuse à supporter. Parfois Aloha avait des méthodes pas très catholique mais cela marchait pas toujours certes. Ce n'était pas une divinité loin de là, la médecine toute sa vie consacré à la recherche de remède, de la compréhension du corps humain. Elle avait développé avec le temps et l'expérience, une connaissance incroyable. Elle adorait cela, même si parfois les journées sur le Black Pearl était plus qu'ennuyante. A dormir sur le pont en attendant que le vent se lève, mais dès que le Capitaine ordonnait feu. La petite Aloha se mettait tout de suite au travail. Une experte en la matière, et c'est vrai que les marins de Jack ne se privait pas de demander conseil à cette médecin en qui ils avaient confiance. Qui ne les trahira jamais, elle avait trop passé de temps avec eux pour retournée sa veste. En échange de son aide, Jack et son équipage lui avait appris à vivre sur un navire pirate. Appris à mentir, appris à devenir une pirate des forbans sous la couverture d'une "simple" médecin. Or se qui n'était pas prévu, c'est qu'Aloha se retrouve seule à Tortuga sachant que son père lui courait après! Ensuite nous savons se qui c'est passé, temps que son père vivra Aloha ne pourras pas vivre en pirate libre. D'où la transformation de son nom: Aloha Douglas son vrai nom, vu qu'elle considère Andrew de traitre à la famille et meurtrier de sa maman. Pour honorée celle-ci, elle c'est renommée Aloha Ihnoe....

Les médecins s'emmerdait dans cette chambre, et pourtant il y avait des choses à faire. Contrôler que tout va bien, regarder l'évolution au niveau des jambes. Contrôler sa respiration, son pouls et le reste mais ils glandaient. Pour eux ça ne sers à rien de bouger, et comme à dit Dean. Tanos les paye pas pour rien faire et là c'est le cas. Les heures passaient mais aucun signe d'amélioration. Les médecins commençaient à s'endormir, épuisées de la tempête. Ils ne tenait pas le coup à devoir s'occuper d'une patiente. Mais le pire, ils savent que si elle meurs. Ils devront à la fois s'expliquer devant Dean, Tanos et affronter le mécontentement voir la colère du Capitaine Jack Sparrow. Et vaux mieux ne pas l'avoir comme ennemi. Ils n'avaient pas vraiment la conscience tranquille. Le chef finissait par lever ses grosses fesses et se décidait à aller voir la patiente, les mains d'Aloha sont glacés. Ils n'osaient pas retirer le bandage sous peine de vider définitivement tout le sang d'Aloha. Les minutes qui vont suivre vont être stressant pour eux pourquoi donc? Le chef mettait ces mains un peu partout pour sentir la température de la peau de leur patiente. Froide, le chef mettait sa tête sur le ventre. Il relevait sa tête en la secouant, il vérifia le pouls mais cet idiot se trompait. Ne sentant aucun pouls, il regardait ces hommes puis étrangement au même moment et involontairement la tête d'Aloha tombait légèrement sur le côté. Le chef se grattait la tête et dit à ces hommes:


-Bon messieurs, il est environ 20h du soir. Nous n'avions rien pu faire...Paix à son âme...Y a-t-il quelqu'un qui pourrais quand même un temps soit peu faire une prière? Je ne sais pas quel était sa religion mais tout de même on lui dois cela...

Les médecins enlevèrent leur "tricorne" par respect, et l'un d'eux prononçait une petite prière fort sympathique. Le chef avait la trouille de devoir annoncé ça, que va dire Sparrow quand il lui dira cela devant lui. Il avait un teint hyper pâle d'un coup.

-Bon je vais annoncé la nouvelle, restez ici et débrouillez-vous pour qu'elle soit "présentable!"

Le chef des médecins sortait de la chambre encore plus crevé, tout le monde était en repos plus au moins. Il était plus pâle qu'Aloha, il regardait tout le monde, mais son incompétence va sauvé Aloha. Il regardait les marins qui avait son regard vers lui et étonnement tout les mondes enfin presque tout présent. Il avait même pas besoin de dire quoi que se soit, les marins avaient compris que la petite médecin de Jack n'avait pas survécue. Or elle vivait encore et son corps se dé guérissait rapidement, on entendait un hurleur qui perçait le silence de la nuit. Tout les regard se tournait vers celui qui criait. Le chef médecin s'écartait légèrement et tremblait comme une feuille. Comme s'il avait vu un fantome, la porte de la chambre était légèrement ouverte. Tout les marins se déplaçait curieux, à l'intérieur les médecins n'osaient même pas regarder par la porte honteux. La seule chose qu'ils avaient fait c'était mettre les mains sur le ventre présenter l'épée. Bien sûr ça parlait dans tout les sens, beaucoup de question, d'interrogation et surtout la question que tout le monde se pausait c'était: Quelle va être la réaction de Jack si non lui dit que sa médecin a périt sur le navire d'une de ces connaissances et non pas à cause de la tempête mais d'un traitre. Ou est-ce que Jack ne va pas être mis au courant..Le chef médecin ne peux rien dire, il n'arrive pas à trouver les mots. Il est dans la ligne de mire, il se met légèrement sur le côté. Aloha entendait très faiblement des sons mais n'arrivait pas à faire grand chose. Les médecins regardaient Dean qui semblait effondré, ils n'osaient même pas parler. Aussi la grande question c'est: Pourquoi Aloha a été visé par William alors qu'elle avait nullement dit qu'elle était en relation direct avec Jack. Qu'est-ce qu'Aloha savait pour avoir dit haut et fort à Tanos. "Combien t'a-t-il payé?" Temps de question sans réponse...Vers environ 22h, les médecins recouvrèrent le "corps sans vie" d'Aloha la laissant seule. Et pourquoi faire? se saouler la gueule avec le rhum qui n'avait pas été endommagé. Aloha ne supportait pas de ce trouver au milieu de saoulons. Puis au bout d'une heure de temps, la pirate la plus cinglée de tout les temps semblait reprendre vie contre toute attente. Ils avaient éteint les bougies ces idiots, la petite pirate ouvrait les yeux. Et sentait un drap sur sa tête, elle souriait et dit doucement à voix basse "Mahalo ( merci ) " La chance inespérée qu'elle avait fait, juste avant de tomber dans les vapes. Elle avait bu un liquide qu'elle avait préparé avant de partir. C'était cela qui lui a sauvé la mise en plus qu'on lui a retiré ce qu'elle avait. Elle touchait légèrement la zone. La douleur était quasiment partie et ces jambes maintenant, elle les bougeait un peu. Bonne nouvelle, maintenant fallait se reposée oui mais après. Cette fichue Compagnie des Indes vont tout au tard les cueillir. Il va falloir jouer la finaude, il la voulait vivante c'est se que son père avait ordonné. Or Aloha était médecin et connaissait toute les combines pour échapper à l'ennemi aussi grâce à l'aide de Jack. Si son père apprenait qu'elle était morte, cela lui donnerais un avantage pour frapper. Elle souriait et sentait sa petite gourde, mais bien sûr. Faire semblant de ce suicidé volontairement, un cela ferais chiez les Anglais, deux cela n'arrangerais pas les affaires de son père vu que c'est lui qui souhaitais la tuer de ces mains. troisième chose, elle pourrait enfin savoir qui sont les traitres. Qui l'avait balancé, qui avait menti à Jack pour qu'il l'abandonne à Tortuga...Mais avant, elle va devoir être obligé de jouer à l'amnésique pour éviter qu'on lui pause trop de question et qu'elle n'entend rien. Quel dénouement de la situation, elle prenait un peu de rhum mangeait quelque chose. Dormait jusqu'au lendemain matin en restant dans la même position qu'au départ. Voici l'amnésique Aloha, jouer la comédie comme quoi. Elle ne sait plus qui elle, quel est son nom, faire semblant d'avoir perdue son identité jusqu'à l'arrivée des Anglais...Avoir une attitude complètement vide, comme si vous lui aviez enlevée son esprit et qu'il ne restait que le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Dean Clesh
Bon marin


Nombre de messages : 43
Age : 25
Date d'inscription : 02/01/2009

Feuille de personnage
Argent: 85 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: L' ouragan   Sam 7 Fév - 17:46

Dean apprit la nouvelle, il était effondré, sa colère contre les médecins bouillonnaient en lui. Il avait perdu beaucoup de personnes chères à ses yeux ces derniers temps et Dean en avait marre, vivre aux côtés de médecins qui se disaient compétents, était difficile à vivre pour Dean. Il se rappela des paroles d'Aloha, elle lui avait demandé de retrouver Jack et de le protéger, pour ce qui était du dernier point Dean savait que le capitaine Sparrow pouvait très bien le faire seul, mais concernant le premier point, Dean décida de le mettre en application dès à présent. Dean se leva d'un bond et alla voir les médecins, il leur dit quelques mots avant de mettre son plan en exécution.

- Vous n'êtes qu'une bande de charlatans qui font croire qu'ils savent maîtriser la médecine mais vous n'êtes rien d'autres que trois idiots, car vous pensez savoir des choses mais ces choses dépassent de loin le minuscule noyau dans le coeur d'un fruit que vous avez en guise de cerveau ! Honte à vous qui pensez être de bons médecins.

Dean partit en coup de vent, il fila devant les trois médecins et alla voir Aloha. Lorsqu'il arriva devant la porte, il l'ouvrit, son coeur se contractait, il vit alors le corps d'Aloha en dessous d'un drap, Dean ne voulait plus en voir plus et quitta la salle, les larmes coulant sur ses joues. Il partit rapidement et entra avec une extrême discrétion dans une des salles où Tanos allait pour faire ses plans et savoir où ils devaient mettre le cap... Dean prit une plume et un papier et griffonna des mots de remerciements à Tanos car ce qu'il avait fait pour lui était inexprimable.

" Cher Tanos,

Les choses vont mal pour moi en ce moment, j'ai perdu mon père et voilà qu'Aloha a suivi ce même chemin. Je suis navré de te dire cela mais il est temps pour moi de partir seul, et de retrouver Jack, tu nous avais parlé d'une île et je crois pour moi qu'il vaut mieux que je parte seul, je dois tenir ce que j'ai dit à Aloha.
Merci sincèrement pour cette chance que tu m'as donné et sache que je n'oublierai pas ton amitié, capitaine Griffe !

Signé, Clesh Dean. "

Dean mit le papier en face de la place de Tanos et repartit, il traversa les salles et monta sur le pont. L'heure était tardive et tous les marins et Tanos dormaient, Dean fit descendre sur l'eau un canot, il vérifia que personne ne le vit et descendit sur ce canot. Il prit les rames et commença à ramer en direction de l'Est, il avait vu aujourd'hui au loin une petite île, et il voulait commencer ses recherches par-là, de toute façon, personne ne savait réellement où était Jack.

Il rama une bonne heure et finit par s'arrêter, il but une gorgée de Rhum qu'il avait pris sur le navire de Tanos, il y avait au total 3 bouteilles d'eau, 4 de Rhum, des fruits et d'autres provisions, même s'il savait qu'il trouverait bien de quoi manger et boire sur cette île mystérieuse. Il reprit à nouveau les rames et s'approcha de plus en plus de l'île enfin en tout cas c'est ce qu'il croyait car dans ce noir total il ne pouvait guère le savoir. Les heures s'écoulaient et il finit par sentir une légère secousse, il venait de toucher terre. La nuit était presque finie, et l'aurore était presque là, Dean hissa le canot sur le sable et s'endormit dans le canot pendant une heure.

Il se réveilla brusquement et sentait que cette île était peut être la clé pour retrouver le Black Pearl, Dean marcha et décida de voir le long de la plage s'il ne trouvait pas le navire de Jack. Il longea la plage de sable et finit par ne plus voir le navire de Tanos, il continua son avancée cherchant des traces du Black Pearl. Il avait vu sur les cartes de Tanos lorsqu'il était sur le navire que c'était sur cette île que Tanos avait vu pour la dernière fois le Black Pearl...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanos Delm



Nombre de messages : 58
Age : 23
Date d'inscription : 31/12/2008

Feuille de personnage
Argent: 463 Pièces
Compétences:
Equipement:

MessageSujet: Re: L' ouragan   Mar 10 Fév - 1:34

Tanos avait un regard navré depuis déjà de nombreuses heures, et rien ne semblait pouvoir sauver son humeure. Et dire qu'il avait eu l'intention de passer un savon à Aloha... Maintenant, il se sentait légèrement coupaple. Mais ce n'était que le début, bien qu'il ne s'en doutait pas encore. Ce ne fut que lorsque ses médecins vinrent le voir qu'il commença à voir un problème à l'horizon. Ceux-ci avaient dit que Dean était venu leur parler d'une telle façon qu'il ne s'attendait pas à avoir a répondre de ses actes. Il voulait partir. Tanos fit fouiller le navire, mais ne retrouva pas le marin. Finalement, il tomba sur la lettre, et commença à s'inquiéter. Mais bien que l'équipage fut attristé de la nouvelle, ce fut le second du capitaine, Dimitrov, qui comprit le premier que tout n'allait pas pour le mieux lorsqu'il surprit t=Tanos à se marmonner quelques sombres paroles....

Pauvre fou...

Le marin se glissa dans la cabine de son supérieur avec un air d'excuse pour avoir surpris ces paroles, mais il ne partit pas immédiatement.

Qu'y a t-il, capitaine? Il est parti et c'est décevant, mais qu'est-ce qui vous arraches ces mots?

Je sais vers quelle île est parti Dean. Il a trouvé sur mes cartes la croix que j'avais fait pour indiquer notre destination, mais il n'a pas lu mes notes, qui étaient encore dans le tiroir quand j'ai découvert son départ. L'île sur laquelle s'est réfugié Jack est sur des eaux peu sûres, alors je crois savoir qu'il a plaqué son matos dans une grotte et qu'il a fait son campement devant un tunnel qui y donne accet, pour pouvoir fuir au besoin. Pourquoi ces manoeuvres? Parce que cette île est le port d'Ammarâge d'un navire pirate, qui a un campement pas loin de la rive Sud. Or, ces pirates sont des indépendants: ils ne respectent rien et massacrent les étrangers qui énètrent leur île, que ce soit des pirates ou non. Dean risque de leur tomber dessus par hasard, et là, ce ne sera pas beau. Je sais comment ils tuent leurs prisonniers. Ils les attachent solidement à une ancre, puis les abandonnent sur une plage en bas d'une falaise. Cette plage ne peut être atteinte que par une sorte d'escalier, puis par un pont s'y joignant. Quand ils veulent abandonner quelqu'un, il détachent le bord du pont et le laissent pendre là, le temps d'une journée. Parce que, à marée haute, toute la plage est à trois mètres sous l'eau, et là, le pauvre homme se noit sans pouvoir rien faire, un sort qui va bientôt tomber sur Dean.

Cap sur l'île, c'est ça?

Exactement.


Le matelot soupira, l'air vraiment attristé.

Quel merdier....

_________________
Cette guerre ce gagnera dans le sang de l'Angleterre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L' ouragan   Jeu 12 Fév - 0:10

La situation devenait de plus en plus critique, les événements s’enchainaient à une vitesse incroyable. Cela échappait complètement à Aloha, tout se passait à une vitesse impressionnante. Depuis qu’elle a été « abandonnée » à Tortuga, son père qui lui était évidement tombée dessus comme par hasard. C’était le risque d’avoir accepté d’aller chercher du matériel médical à Tortuga sans éveillée les soupçons d’Andrew. Cette lutte sans merci entre le « père » et la fille à bien failli lui couté la vie une fois. Grâce à Tanos qui elle doit bien l’admettre lui à sauvé la vie, sans lui. Elle serait sûrement encore dans la rue. Ensuite, cette rencontre des plus étranges avec Dean. Son fou de père ne lâchait pas prise, il avait même osé attaquer la planque de Tanos pour venir chercher sa fille. Bien sûr Andrew venir sur place ? Faudrait marquer cela au calendrier comme un événement historique. Il était même pas capable de prendre un navire et de venir la chercher en haute mer. Trop trouillard de l’océan, une honte pour la piraterie comme aimait bien dire sa femme. La rencontre entre Aloha, Andrew et Waiekioa n’a pas été des plus agréable pour les deux femmes. Comme Aloha s’était fait prendre, elle en a malheureusement subie les conséquences sous les yeux horrifiées de sa mère qui était encore en vie à se moment là. La torture qu’avait subi Aloha était du à la folie et de vengeance de son enfant qui n’était d’autre qu’une femme. Elle avait réussi la mission que sa maman lui avait demandée. Devenir médecin, une des meilleurs. Pouvoir faire le métier qu’elle voulait depuis toute petite. Même dans le terrible malheur de la petite pirate de Jack, elle a réussi à revoir sa maman qui commençait en avoir ras-le-bol de son mari et de devoir voir la douleur de sa propre fille. C’est alors que la plus incroyable des rencontres se faisait. Alors qu’Aloha était jeté à la rue dans la boue, un pirate indépendant du nom de Dean sauvait la vie de la petite pirate. L’héroïque Dean et La sauvageonne Aloha. Après l’avoir sauvé, Dean et Aloha se sont lié d’amitié. Elle lui apprenait des techniques, des petits trucs très utile. Et Dean lui apprenait la nage, Aloha a une monstre peur bleue dans l’eau si elle n’a pas son fond. Une véritable phobie, ne demandez pas pourquoi. Encore une fois la faute d’Andrew qui a traumatisée Al avec l’eau profonde. Son père avait tenté de la tuer dans l’eau parce qu’il refusait qu’elle apprenne à nager. Une vraie ordure lui qui un jour ou l’autre devra répondre de ces actes, de tentative de meurtre sur elle et ces amis. Tiens Aloha entendait la porte s’ouvrir et se refermer presque aussitôt. Ce qui réveillait Al et attirait son attention. Elle enlevait le drap, elle tachait sa cotes rien. Ces jambes maintenant, tout va bien. Insensibilité mais fonctionnelle. Elle se levait, se débarrassait de son bandage. Elle prenait ces affaires et les préparait, elle prenait son épée s’approchait de la fenêtre à l’arrière. Avec sa main l’essuyait pour regarder à travers. Le navire avançait, elle ouvrait délicatement sans faire de bruit. Prenait son épée et à l’intérieur coupais ces cheveux à une longueur suffisante pour pouvoir encore les attachés mais beaucoup plus court que la normal. Elle rangeait l’épée dans son fourreau, elle se tournait et se regardait. Va devoir se débrouillée pour qu’on lui fiche la paix pendant un moment. Elle récupérait son tricorne, sa dague, son épée, ces babioles. Mais cet habit trop endommagés ou ensanglanté faut s’en débarrasser. Et ces idiots de médocs ne vont pas tarder à revenir. Elle laissait sur place, ces bottes, son bandeau rouge, une bouteille quasiment vide. La petite pirate, sortait par la fenêtre et utilisait son agilité pour ne pas tomber dans la mer. Elle refermait cette fenêtre et se déplaçait, remarquant au bout d’un moment que le navire se dirigeait vers une île. Serais-ce là que Jack s’est échoué avec la Perle ? Elle observait cette île qui ne semblait pas si calme que ça. Instinct féminin, Aloha entendait les médecins revenir. Elle se cachait et essayait d’écouter se qu’il racontait, elle pouvait comprendre effectivement que le navire se dirigeait vers cette île. Ensuite, elle comprenait que Dean avait disparu. Mais où était-il ? Aloha réfléchissait, si Dean était parti c’était se qu’elle avait dit au cas où elle ne survivrait pas ! Elle se rendait compte de l’incompétence des médecins de Tanos. Il est parti seul sur cette île faut le retrouver au plus vite. Aussi avant que tout le monde remarque qu’elle n’était plus présente. Elle restait cachés et attendait patiemment que le navire accoste. Sa technique s’accroché sous le navire sans que personne ne la remarque jusqu’à son arrêt.

-Même dans les ténèbres les plus obscurs, il y a toujours de l'espoir Dean...Je vais venir te chercher
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L' ouragan   Aujourd'hui à 19:07

Revenir en haut Aller en bas
 
L' ouragan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Ouragan sur le Caine [DVDRiP]
» Alors je suis retourné dans ma chambre et je me suis écroulé sur mon lit, en me disant que si les gens étaient de la pluie, j'étais de la bruine et elle, un ouragan.
» Les cadeaux de Noctis!Il y un pour Ange et Ouragan
» Dassault MD 450 - Ouragan
» Événement : Catastrophe naturelle ; petit ouragan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Pirates Des Caraïbes :: Hors Sujet :: Corbeille :: Zone RP-
Sauter vers: